Intempéries en Ile-de-France : la nuit galère des usagers du RER B, bloqués des heures

Les retards et les incidents sont le lot quotidien des usagers du RER B.

À L'ARRÊT - Le trafic du RER B a été interrompu, samedi 2 octobre, vers 22h30, à cause de branches tombées sur les rails suite aux intempéries. Les passagers, bloqués depuis plusieurs sur les voies, ont partagé leur exaspération. Une partie de l'Ile-de-France est concernée, depuis samedi, par une vigilance orange pluie-inondation.

Dans la nuit du samedi 2 au dimanche 3 octobre, la circulation de la ligne a été fortement perturbée puis interrompue, suite à "un incident affectant la voie à La Plaine Stade de France", survenu vers 22h30. Des branchages sont tombés sur une caténaire, a précisé la RATP, alors que l'Île-de-France avait été placée en vigilance orange pour des pluies abondantes et des vents forts. 

Le trafic du RER B a été totalement stoppé entre les gares d'Aulnay-sous-Bois et Châtelet–Les Halles "jusqu'à la fin du service". Selon les témoignages sur les réseaux sociaux, au moins un train s'est retrouvé arrêté en pleines voies, peu avant le Stade de France. "Aucune mesure prise en 2h de temps sur place. Aucune information rassurante. Nous sommes abandonnés à nous-mêmes, et ceci en pleine nature, sous le froid, etc. C'est toujours pareil à chaque fois", a tweeté une passagère depuis une rame.

"Dans quel monde on vit en fait ? On est bloqués depuis 2h30 dans ce train de merde dégueulasse ! Réveillez-vous, bordel !!", s'est emporté un passager, furax contre "le service". "Que dis-je pour appeler ça un service ? Il faudrait qu'il fonctionne correctement de temps en temps, or on est loin du compte avec le RER B." "On est quand même en train de vivre un grand délire avec cette ligne, qui a des pannes majeures plusieurs fois par jour sans que ça n'émeuve personne", a souligné une autre usagère.

Bloqués dans les rames, les naufragés du RER B ont dû patienter pendant près trois heures à l'arrêt. Une vidéo, postée sur Twitter, montre quelques personnes sortir d'un train et emprunter les voies, à pied, en pleine nuit. "Ils nous laissent marcher sur les rails du RER B, sans aucune mesure de sécurité à 2h du matin, car il y a un arbre sur les voies", a écrit l'homme qui a filmé la scène. Arrivés en gare, le périple s'est poursuivi, aucune solution de repli n'ayant été proposée. Il leur a fallu parfois attendre encore plus d'une heure avant de pouvoir rentrer chez eux. "Un samedi soir sur le RER B", a résumé, laconiquement, un usager.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Prix des carburants : une indemnité "classe moyenne" de 100 euros pour 38 millions de Français

EXCLUSIF - Affaire Maëlys : des invités du mariage où Nordahl Lelandais a enlevé la fillette témoignent

EN DIRECT - Covid-19 : encore plus de 6000 cas ce jeudi, le nombre de patients hospitalisés en légère baisse

"Indemnité inflation" : à qui va-t-elle s'adresser, quel montant et quand sera-t-elle versée ?

Amérique : les Vikings étaient bien là avant Christophe Colomb

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.