Interdiction des vitres surteintées : la ruée chez les garagistes

DirectLCI
MISE AUX NORMES - Les automobilistes avaient jusqu'à samedi pour faire enlever les films opaques à l'avant de leur voiture. Chez les spécialistes, les clients se pressent. Deux millions de voitures sont concernées.

Alors que tous les commerces sont fermés en ce 1er janvier, les spécialistes de la vitre teintée ont un emploi du temps plus que chargé. De nombreux automobilistes, qui avaient jusqu’à samedi pour faire enlever les films opaques de l'avant de leur voiture, ne sont toujours pas en règle. "C'est la folie ! Toutes les demi-heures, il y a une voiture qui arrive pour enlever des films", raconte un professionnel. 

Deux millions de voitures concernées

Cette obligation n’est valable que pour les vitres avant dont la teinte est supérieure à 30%. Au total, deux millions de voitures sont concernées par cette interdiction. Elle doit permettre aux forces de l'ordre de mieux contrôler les règles de sécurité comme le port de la ceinture ou l'usage du téléphone au volant.

Une infraction qui coûte cher

Selon les constatations de Pierre Chasseray, délégué général de l'association 40 Millions d'automobiliste, faire enlever la surteinte de ses vitres par un professionnel coûte entre 90 et 100 euros. Il est cependant possible d’effectuer l’opération par soi-même. À partir de ce premier janvier, les conducteurs d'une voiture à l’avant opacifié s'exposent à une amende de 135 euros et à un retrait de trois points sur le permis.

En vidéo

2017 : ce qui change au 1er janvier

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter