Interdiction du portable à l'école : Blanquer pas favorable pour étendre la mesure aux enseignants

DirectLCI
INTERVIEW - Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale, était l'invité de la matinale LCI ce jeudi 7 juin. Alors que la proposition de loi interdisant le téléphone portable à l'école doit être discutée à l'Assemblée dans la journée, il s'est montré peu favorable à l'amendement de la majorité qui propose d'étendre cette interdiction aux enseignants.

Grand jour pour les écoliers accros à leur téléphone portable. Ce jeudi 7 juin à l'Assemblée nationale commence le débat autour d'une proposition de loi LaREM visant à interdire le mobile à l'école. Invité sur LCI, Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, a commenté les contours du texte.


"Je pense que les enseignants sont ravis de cette disposition, ce sont eux qui vivent au premier plan les problèmes que pose le téléphone portable au quotidien, à l'école ou au collège. Le fait d'avoir désormais une règle juridique très claire va évidemment être quelque chose de bénéfique pour eux", souligne-t-il.

"Suffisamment de conscience"

Pour autant, les enseignants seraient-ils prêts eux-mêmes à respecter les règles du jeu ? La question se pose, car un amendement de la majorité propose d'étendre cette interdiction du téléphone portable aux professeurs, dans l'enceinte de l'école. Une proposition qui suscite des interrogations du côté du corps enseignant. Parallèlement, consignes leur sont en effet données par les chefs d'établissement d'être joignables en permanence, notamment en cas d'attentat. 


Qu'ils ne s'inquiètent pas trop néanmoins, car le ministre lui-même a annoncé sur LCI ne pas être "favorable" à cet amendement. "Non a priori, je n’y suis pas favorable" nous dit-il. "Je pense que les règles qui s’appliquent aux adultes ne sont pas les mêmes que celles qui s’appliquent aux enfants et aux adolescents. Les professeurs ont suffisamment de conscience pour ne pas utiliser trop fortement le téléphone portable. Ce n’est pas nécessaire d’inclure cette dimension." La question sera vraisemblablement tranchée ce jeudi, lors du premier jour des discussions. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Matinale

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter