Jackpot à 13 millions d'euros, ticket à 15 euros : en quoi consiste le loto du patrimoine ?

DirectLCI
MODE D'EMPLOI - À quelques mois des Journées du Patrimoine en septembre prochain, un jackpot du loto et un jeu à gratter vont être lancés pour permettre de financer les rénovations de monuments en péril choisis par la mission confiée à Stéphane Bern par le Président Macron;

En septembre dernier, Emmanuel Macron missionnait l'animateur et grand connaisseur de l'histoire française Stéphane Bern pour répertorier les biens patrimoniaux français et trouver des moyens pour financer leur sauvegarde. Huit mois plus tard, jeudi 21 mai, la PDG de la Française des Jeux a annoncé qu'un jackpot et un jeu à gratter allait être mis en place en septembre prochain. Un événement mis en place quelques jours avant les journées du Patrimoine pour permettre de financer les rénovations de monuments en péril.

En quoi ça consiste ?

Un jackpot du loto de 13 millions d'euros et un jeu à gratter avec jusqu'à 1,5 million d'euros vont être lancés en septembre prochain. Le tirage du loto du 14 septembre, veille du week-end des Journées du patrimoine, sera équivalent à celui d'un tirage exceptionnel du vendredi 13. Le jeu à gratter sera, lui, doté d'un gain maximum d'1,5 million d'euros, un montant inédit pour ce type de jeu.


Le tirage du loto ainsi que la vente du jeu de grattage devraient permettre à l'Etat de récolter 15 à 20 millions d'euros. Ces sommes seront placés dans un fond appelé "Patrimoine en péril".

Un ticket à 15 euros

Outre le tirage exceptionnel du loto, la FDJ va lancer un jeu à gratter le 3 septembre avec pas moins de 12 millions de tickets de grand format ornés de 13 des 18 principaux monuments choisis par la mission "Patrimoine en péril". Ces tickets seront plus chers, d'un montant de 15 euros, "mais c'est ce qui permet de proposer des gains exceptionnels", explique la dirigeante, en rappelant que dans d'autres pays, on trouve "des tickets à 15, 20, 50 euros".


Les joueurs auront une chance sur trois de gagner au minimum 15 euros, soit de se rembourser le ticket. "Ce n'est pas un geste très risqué. Il y a un bon risque (sic) de gagner", affirme Mme Pallez.

2000 sites concernés

La mission Bern a identifié 2000 monuments nécessitant des rénovations dont des maisons, hôtels particuliers, châteaux, maisons d’illustres, des édifices religieux, des bâtiments agricoles, des lieux culturels, des bâtiments industriels, des ouvrages d'art et du patrimoine militaires (fortifications par exemple).


Sur les 2000 sites concernés, 269 ont été sélectionnés pour des rénovations. Le total des travaux s'élèverait à 328 millions d'euros.


Voici quelques exemples de sites sélectionnés par Stéphane Bern :


. Aqueduc romain du Gier et pont siphon de Beaunant (Auvergne-Rhône-Alpes)

. Château de Bussy-Rabutin (Bourgogne-Franche-Comté)

. Église Notre-Dame de La Celle-Guénand (Centre-Val de Loire)

. Couvent Saint-François à Pino (Corse)

. Bleus de Bar, théâtre à l’italienne du XXe siècle (Grand-Est)

. Fort Cigogne dans l'archipel des Glénans (Bretagne)

. Maison de l'auteur de Pierre Loti à Rochefort (Nouvelle-Aquitaine)

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter