"J’attends, j’attends, et rien" : le maître de Diesel réagit à la mort de son chien

"J’attends, j’attends, et rien" : le maître de Diesel réagit à la mort de son chien

DirectLCI
TERRORISME - Mercredi, Diesel, un chien du Raid, a perdu la vie lors de l’assaut donné contre des terroristes, à Saint-Denis. Son maître, un policier de l’unité d’élite, raconte les circonstances du drame.

"Il mériterait la légion d’honneur." "Respect pour le travail accompli." "Il s’est sacrifié pour sauver des vies." Les hommages ont afflué par centaines, sur les réseaux sociaux, en France et dans le monde entier. Unanimes, les internautes ont salué Diesel, un chien d’assaut du Raid, décédé lors de l’opération contre les terroristes, mercredi dernier, à Saint-Denis.

Son maître, policier d’élite dans le Raid, a témoigné dimanche sur RMC . Diesel était un mâle malinois, âgé de 7 ans. Il faisait partie intégrante de l’unité. "Il était arrivé au chenil il y a 5 ans, et ça faisait 4 ans que j’assurais les interventions avec lui", raconte son maître. Le rôle de Diesel, formé à être chien d’assaut, est "d’ouvrir la voie pour le reste de la colonne", précise le policier. "Il utilise tous ses sens pour détecter la présence d’individus. Si ceux-ci sont accessibles, il mord. Sinon, il aboiera devant la cache où est réfugié l’individu." 

#JeSuisChien 

Mercredi dernier, quand les militaires sont arrivés, en pleine nuit, devant l’immeuble où étaient retranchés les présumés terroristes, il y a eu "de nombreux échanges de coups de feu, puis l’envoi de grenades", raconte le policier. "Puis le calme revient. Un calme presque anormal. Au bout de plusieurs minutes, on décide de l’envoi du chien. On se dit que les terroristes ont été bien secoués. On envoie Diesel pour s’assurer que la zone est claire." Diesel part. "Je l’envoie dans l’appartement", indique son maître. "Il fait le tour d’une première pièce qui est claire, part dans une seconde pièce et là je le vois qui commence à s’élancer puis je perds le visuel. Je pense qu’il a repéré quelqu’un. Des coups de feu retentissent et… Il ne reviendra jamais." Sur le coup, le maître n’y croit pas. "Je reste un peu, j’attends, je me dis que forcément c’est Diesel qui est visé. Mais je m’attends à ce qu’il revienne en rampant, comme le font souvent les chiens blessés. J’attends, j’attends, et rien."

Après l’assaut, l’information a été twittée sur le compte de la police nationale. Elle a ému les réseaux sociaux, au point que les mots dièse #JeSuisChien et #JeSuisDiesel ont rapidement émergé.


Reste que pour son maître, il va falloir faire le deuil de ce véritable collègue de travail. "On travaillait en binôme depuis 5 ans", précise le policier. Ils se connaissaient par coeur. "Une confiance s'acquiert au quotidien, par le temps passé avec le chien, les épreuves traversées ensemble. J’avais parfaitement confiance en lui, et lui en moi. C’est triste."
 
Le policier a cependant été touché par l’élan de solidarité mondial. "On a été très étonné de l’ampleur des réactions", raconte-t-il. "Un grand merci pour supporter l’épreuve de la perte de Diesel." Les policiers du Raid ont déjà reçu  plusieurs propositions de dons de chiens, pour remplacer Diesel. 

A LIRE AUSSI
>>  Dobrynya, le chiot offert par la Russie pour remplacer Diesel, la chienne morte à Saint-Denis

EN SAVOIR +
>> PHOTOS - Assaut de Saint-Denis : les premières images de l'appartement ravagé

>> Notre dossier complet sur les attentats de Paris

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter