Jean-Michel Blanquer : "Notre grande priorité, c'est que les 12-18 ans soient vaccinés pendant les vacances"

Jean-Michel Blanquer : "Notre grande priorité, c'est que les 12-18 ans soient vaccinés pendant les vacances"

VACCINATION - Invité sur LCI ce jeudi, le ministre de l’Éducation a encouragé les adolescents à recevoir des injections dès cet été, sans attendre une possible campagne vaccinale dans les établissements scolaires à la rentrée.

À l’horizon de la rentrée scolaire, un maximum d’élèves devrait être vacciné : c’est l’objectif défendu jeudi matin par Jean-Michel Blanquer, invité à 8h15 sur LCI. “Notre grande priorité, c'est que les 12-18 ans soient vaccinés pendant les vacances”, a-t-il affirmé. Une mobilisation déjà lancée et qui se poursuivra tout l’été, avec l’ouverture de “lieux pour se faire vacciner dans les endroits où sont les adolescents”

Une solution à favoriser selon le ministre, tandis que plusieurs voix s’élèvent en faveur d’une campagne vaccinale dans les collèges et lycées à la rentrée. Parmi elles, Alain Fischer, le président du conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, qui milite ce jeudi dans les colonnes du Monde en faveur de ce dispositif. “La question est de savoir ce qui est le plus efficace : si c’est ça, on le fera, mais il y a peut-être d’autres façons de faire ”, a répondu Jean-Michel Blanquer. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Vaccination dans les collèges et lycées : "vous désorganisez un peu le système"

Si la nécessité de cette vaccination ne fait "aucun doute" selon lui, le déploiement d’une telle campagne dans les établissements peut être délicate. "Le fait de vacciner les 12-18 ans, il faut le faire", a-t-il affirmé, mais lorsque cela est mis en place à l'école, "vous désorganisez un peu le système", avec notamment des cours perturbés. 

Une prise de position déjà défendue le jeudi 1er juillet sur FranceInfo : "Nous n'excluons pas [la vaccination dans les établissements], mais ce n'est évidemment pas mon souhait principal parce que cela crée une charge de plus et ça peut donc troubler le cours normal de l'organisation des établissements". "Plus tout le monde arrivera vacciné à la rentrée, plus cela permettra d'avoir une année scolaire sereine", avait-il ajouté.

Lire aussi

90% des professeurs envisagent la vaccination selon le ministre

Quant aux professeurs, il n’y a pour le moment "pas besoin de mettre sur pied un système d’obligation” à se faire vacciner, parce que “l’immense majorité” des enseignants a déjà sauté le pas, selon le ministre. "Au moins 70-75% des professeurs ont eu une primo-vaccination et, dans nos enquêtes, 90% en affirment l'intention", a-t-il affirmé. Il a tout de même suggéré que le sujet était abordé en interne, préférant “le travail fin de terrain” que les “déclarations péremptoires”

Le ministre s’est par ailleurs félicité de la “mobilisation de tous” cette année pour maintenir les écoles ouvertes, “ce qu’aucun autre pays n’a réussi à faire”, a-t-il affirmé. Cette ouverture reste pour lui son “grand objectif”, assurant que les établissements accueilleront leurs élèves à la rentrée. “Il faut bien mesurer à quel point la situation est positive par rapport aux autres pays”, a-t-il déclaré. 

Le protocole sanitaire pour 2021-2022, avec “différents scénarios en fonction du degré de circulation du virus”, devrait être publié la semaine prochaine.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Présidentielle 2022 : les militants LR ont préféré le congrès à la primaire pour désigner leur candidat

EN DIRECT - Covid-19 : la France double le nombre de doses qu'elle prévoit de donner aux pays pauvres

Éruption aux Canaries : l'aéroport de La Palma à l'arrêt, des centaines de personnes se pressent dans les bateaux

Éruption du volcan aux Canaries : comment expliquer l'arrivée en France du nuage de dioxyde de soufre

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.