Le redoublement de retour dès la rentrée 2018 ?

Société
DirectLCI
ÉDUCATION - Selon "Le Figaro", un projet de décret sera examiné ce mercredi par une commission spéciale afin de réintroduire le redoublement à l'école.

C'était une promesse du ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer. Un projet de décret "relatif au redoublement" sera examiné mercredi 29 novembre par une commission spécialisée avant d'être présenté devant le Conseil supérieur de l'éducation le jeudi 14 décembre, rapporte Le Figaro dans son édition datée du mercredi 29 novembre. Fraîchement nommé ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer avait annoncé son intention d'"autoriser à nouveau le redoublement" dès la rentrée 2018. 


"Il n’est pas normal d’interdire le redoublement. Il y a quelque chose d’absurde à laisser passer de classe en classe des élèves accumulant les retards", avait déclaré le ministre de l'Éducation dans les colonnes du Parisien le 8 juin dernier. "Le redoublement doit rester possible quand c’est dans l’intérêt de l’élève, et dans des cas qui doivent rester rares", avait-il ajouté. 

En vidéo

Éducation : le redoublement bientôt de retour ?

Un suivi spécifique pour l'élève redoublant

"À titre exceptionnel, dans le cas où le dispositif d’accompagnement pédagogique mis en place n’a pas permis de pallier les difficultés importantes d’apprentissage rencontrées par l’élève, un redoublement peut être proposé par le conseil des maîtres", précise le texte cité par Le Figaro. Le décret prévoit que l'élève intègre "un dispositif d'accompagnement spécifique", lors de son redoublement. 

Le nouveau texte revient ainsi sur une mesure de Najat Vallaud-Belkacem qui avait conféré au redoublement "un caractère exceptionnel", dans un décret publié en novembre 2014. Depuis, il ne pouvait plus être proposé que pour "pallier une période de rupture des apprentissages scolaires". Le redoublement pouvait en outre être demandé par l'élève et sa famille si l'orientation proposée ne leur convenait pas à la fin de la troisième et de la seconde. 


Le projet de décret examiné ce mercredi prévoit que les parents opposés au redoublement de leur enfant puissent contester s'ils le souhaitent la décision de l'équipe pédagogique devant une commission d'appel, ajoute Le Figaro. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter