"J’en jouis encore" lance Jacques Myard à une journaliste de "Libé" qui a fait son portrait

"J’en jouis encore" lance Jacques Myard à une journaliste de "Libé" qui a fait son portrait

Société
DirectLCI
SEXISME - Une journaliste de "Libé" qui avait fait le portrait du député du parti Les Républicains Jacques Myard, s’est vu recevoir une remarque choquante de ce dernier. Une consœur du "Monde" a réagi sur Twitter.

Est-ce la canicule qui est montée à la tête de Jacques Myard , ce député du parti Les Républicains ? Visiblement non, lui qui est connu pour ses remarques sexistes. "Ah, ce portrait que vous avez fait de moi, j'en jouis encore ! Ça vous choque que je parle d'orgasme ?", a-t-il ainsi lancé mercredi à l'Assemblée à la journaliste politique de Libération Laure Equy qui le qualifiait d'"adepte de vannes misogynes et d’humour sous la ceinture." Cette remarque aurait pu se perdre entre les murs de l’Assemblée. Mais Hélène Bekmezian, journaliste parlementaire au Monde, en a décidé autrement.

Sur son compte Twitter , elle a posté mercredi après-midi, aux alentours de 15 heures, les messages suivant :
 

L'épisode intervient moins de deux mois après la publication d'une tribune en Une de Libé le 5 mai dernier, intitulée "Bas les pattes !" . Un texte signé par quarante femmes journalistes politiques dont Hélène Bekmezian et Laure Equy, qui dénonçaient le sexisme des élus et responsables politiques, sans pour autant citer les noms des hommes visés. La tribune avait reçu dans la foulée de nombreux soutiens outrés. Mercredi, l'une d'elle a décidé d'en dénoncer un en postant directement son nom sur Twitter. Une façon de lancer un nouveau mouvement de dénonciation auprès de ses consœurs ?

LIRE AUSSI
>> Les hommes politiques sont-ils plus machos que les autres ?
>> Ségolène Royal dénonce le "machisme" de Claude Bartolone
>> Marisol Touraine : "Le sexisme n'a pas disparu"
>> 35 propositions contre le sexisme au travail 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter