Sexisme en entreprise : que dit la loi ?

OPEN-SPACE
DirectLCI
PARLONS... BUREAU - Parce que les remarques ou blagues sexistes créent une situation de travail dégradante et humiliante, la loi les interdit dans le cadre de l'entreprise. Explications.

Selon l'institut BVA, 47% des femmes salariées non cadres disaient avoir été témoins ou victimes de sexisme au travail en 2016. Des blagues un peu lourdes, des propos déplacés, des remarques désobligeantes, des comportements fautifs... Le sexisme se manifeste de différentes manières et peut vite créer une situation intimidante et dégradante au bureau.


Ce peut être à travers des surnoms ("ma cocotte", "ma chérie", "ma grande") ou des réflexions ("tu es la seule femme dans cette réunion, ça ne te gêne pas de faire le café ou prendre des notes ?"). Or depuis 2015 et la loi Rebsamen, les agissements sexistes sont interdits dans l'entreprise. Les règlements intérieurs doivent d'ailleurs le rappeler. Un employé peut être sanctionné et l'entreprise est dans l'obligation de prendre des mesures pour prévenir ces agissements sexistes.

Si vous êtes victime de comportements sexistes, la première chose est d'en parler avec la personne concernée, car elle ne se rend peut-être pas compte de ce qu'elle vous fait subir. Si ça ne suffit pas, trouvez un appui dans l'entreprise comme votre chef ou votre DRH, médecin du travail, représentant du personnel pour faire remonter la situation.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Matinale

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter