Harcèlement scolaire : comment le repérer, comment en parler ?

Harcèlement scolaire : comment le repérer, comment en parler ?

ENFANCE - En cas de harcèlement scolaire, que doit faire un parent de harceleur, un parent de victime ? Comment les camarades de classe peuvent-ils venir en aide à un élève harcelé ? Samuel Comblez, psychologue et directeur des opérations de l'Association e-Enfance, donne des pistes d'action.

La journée "Non au harcèlement" est organisée chaque année au mois de novembre. Ce fléau touche près d'un enfant sur dix et peut avoir des conséquences dramatiques, comme l'a rappelé en octobre le suicide de Dinah, 14 ans. Comment repérer les cas de harcèlement scolaire ? Comment aider les victimes ? Comment doivent se comporter les proches d'un élève harceleur ? Samuel Comblez, psychologue et directeur des opérations de l'Association e-Enfance, a donné à LCI des pistes d'action et de réflexion.

• Quand on est parent d'un élève harceleur

"Il ne faut pas s'effrayer de la situation, même si c'est souvent une grosse claque d'apprendre que son enfant est harceleur, et difficile à accepter. Mais l'acceptation est le premier pas à faire pour résoudre la situation et pouvoir interpeller le jeune sur ce qu’il a fait. Il faut oser parler à son enfant, mettre les choses à plat, l’écouter sans le blâmer. 

La difficulté dans ces situations, c'est qu'il est difficile de l'anticiper. Les parents la découvrent souvent quand le jeune est convoqué pour un conseil de discipline ou interpellé par la justice. Je peux leur conseiller d'observer tout changement de comportement dans la vie du jeune. En général le comportement du harceleur change, il peut être plus agacé, plus agressif. Souvent il n’a pas la volonté de faire du mal mais va choisir une victime, une proie pour soulager un mal intérieur.

Aussi, la particularité des faits de harcèlement sur les réseaux sociaux est qu'ils se font à l’abri des regards des adultes. C’est d'ailleurs pour cela que les jeunes apprécient les réseaux. Pour reprendre la main là-dessus, les parents doivent prendre le temps de s'assoir quelques instants à côté de leur enfant pour vérifier les paramétrages de ses comptes, vérifier comment il accepte un nouvel ami dans sa communauté. Ensuite quand les consignes sont données et les préalables posés, il faut faire confiance."

• Quand on est parent d'un élève harcelé

"Comme le parent d'élève harceleur, il doit veiller aux changements de comportement de son enfant. Ensuite pour les accompagner, il faut l'entendre, lui permettre de retrouver confiance en lui. La victime doit pouvoir vider son sac avec un adulte de confiance. Isoler la victime la rend encore plus vulnérable, donc il faut lui montrer qu’elle n’est pas seule, qu’il y a des gens à qui elle peut parler. La réparation ne passe pas forcément par l’accompagnement médical, psychologique. En revanche il peut passer par la sanction des harceleurs, par le dépôt d'une plainte. Il est normal que les auteurs des faits soient punis et rendent compte de leurs actes."

Il faut sortir de l’idée que le harcèlement est un jeu entre enfants"- Samuel Comblez

• Quand on est l'élève harcelé

"Il doit sortir de la loi du silence. Le premier réflexe qu’a une victime, c’est de se sentir coupable, et quand on se sent coupable on a tendance à se taire. Or il faut faire l’inverse car plus on se tait plus la situation va s’enliser et s’envenimer. Quand on sent que quelque chose commence à arriver, il faut faire bloc contre le harceleur, parler à un adulte, à ses amis, à des associations. Il ne faut pas attendre plusieurs semaines, plusieurs mois, pensant que le harceleur va s’arrêter car souvent ça ne s’arrête pas."

• Quand on est un camarade d'élève harcelé

"Très simplement, il doit avoir un rôle de soutien émotionnel. Un des principes du harcèlement est l'isolement de la victime, donc il faut pouvoir faire bloc face au harceleur. Les témoins de faits de harcèlement doivent servir de sentinelle. Aussi, quand un jeune est malmené sur les réseaux sociaux et que les adultes ne sont pas là il faut leur signaler les comportements anormaux. Ça peut être auprès d'un enseignant, une infirmière scolaire, un médecin, des parents... Quand il y a de la violence entre jeunes, il faut que les adultes redonnent du cadre."

Lire aussi

• Quand on appartient au personnel enseignant

"Puisque les professeurs se retrouvent face aux élèves en groupe, ils peuvent sonder l’ambiance de classe. Quand on entre dans une classe, on doit pouvoir sentir les types de relations qui s’installent entre élèves, entendre les rumeurs. Ils doivent pouvoir identifier les petits indices, et il ne faut pas hésiter à mettre les pieds dans le plat. Puis ils doivent aller vers les jeunes, car ces derniers ne viendront pas forcément d’eux-mêmes. Il faut sortir de l’idée que le harcèlement est un jeu entre enfants, quelque chose qui leur appartient."

Découvrez le parcours de la Députée Laetitia Saint-Paul dans ce podcast d'Expertes à la Une

Écoutez cet épisode et abonnez vous via votre plateforme d'écoute préférée :

- Sur APPLE PODCAST

- Sur DEEZER

- Sur SPOTIFY

« EXPERTES A LA UNE » part à la rencontre de CELLES qui ont des choses à dire.  Leur parole ne sera pas interrompue par le son d’une voix plus forte ou plus grave. Les Expertes seront à l’honneur dans ce podcast car le savoir ne doit pas se  résumer à une moitié de l’Humanité. Les invitées sont des femmes légitimes dans leurs domaines de compétence, leur voix doit être entendue. Parfois trop invisibles, je plonge dans chaque épisode au cœur de leur univers intime ou professionnel, sous la forme d’une conversation pour les mettre dans la lumière.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

EN DIRECT - Covid-19 : en Allemagne, un premier cas suspect de variant Omicron détecté

VIDÉO - "Vous ne pourrez pas revenir" : le désarroi des voyageurs pris de court par l'arrêt des liaisons Maroc-France

Pass sanitaire : la validité des tests PCR réduite à 24 heures

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.