Jours de marché : comment ça marche ?

MARCHÉS
Avec
DirectLCI
PRATIQUE - Couverts ou de plein air, alimentaires ou non, vastes ou de quartier, variés ou à thèmes… d’une ville et d’une période à l’autre, les marchés peuvent se décliner sous des formes si diverses qu’il n’est pas toujours évident de savoir où et quand s’y rendre.

En 2016*, on estimait à 10.683 le nombre de marchés alimentaires en France, pas moins de trois communes sur seize en comptant au moins un. Si ceux de plein air se tiennent généralement toute l’année une à trois fois par semaine, les halles (marché couvert) sont d’ordinaire ouvertes tous les jours de la semaine. Selon la taille de la commune, et la typologie du marché lui-même (vaste ou de quartier, varié ou à thèmes), il n’est pas rare que les produits alimentaires, horticoles et fleurs coupées soient vendus un jour distinct des vêtements, sacs, matelas, chaussures, bijoux et autres cadeaux. Et quand vient s’ajouter à cela le fait que certains marchés ne sont pas réguliers, mais autorisés le temps d’une saison ou d’un évènement ponctuel, s’y retrouver dans les jours et les horaires peut s’apparenter au casse-tête pour les chalands.

Pour s’y retrouver, plusieurs sites comme joursdemarché.fr ou marchédefrance.org recensent, à partir d’une carte interactive, les différents marchés de France. Mais la source la plus fiable pour recueillir ce genre d’informations pratiques, reste sans doute la mairie ou le site internet de la commune. En effet, ce sont le Maire et le Conseil municipal qui détiennent la compétence en matière d’organisation des marchés et du commerce non-sédentaire. En vue d’organiser dans le détail leur fonctionnement, un règlement ou un cahier des charges est d’ailleurs établi par chaque commune, les règles fixées donnant lieu à des arrêtés municipaux, ou préfectoraux. C’est donc dans ce cadre que sont décidés, outre les lieux d’installation et les modalités de circulation, les fameux jours et horaires d’ouverture et de fermeture. A noter que pour des motifs liés à la protection de l’ordre public ou à des troubles affectant la circulation, des modifications provisoires ou définitives peuvent être prises entraînant la suspension ou le déplacement des marchés. 


Si dans de nombreuses grandes villes, les marchés alimentaires se tiennent chaque jour de la semaine dans des quartiers différents, il est un jour qui met en général toutes les communes d’accord : le dimanche. Jour chômé, un peu à part, au départ consacré à la religion, puis au repos et aux loisirs, il est, en effet, traditionnellement assimilé dans de nombreux foyers au jour de marché.

OPÉRATION VOTRE PLUS BEAU MARCHÉ : À VOUS D’ÉLIRE LE PLUS BEAU MARCHÉ DE FRANCE

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter