Votre patron peut-il vous interdire ou vous obliger à faire le pont ?

OPEN-SPACE
DirectLCI
PARLONS... BUREAU - Alors que les nombreux ponts du mois de mai se profilent, LCI fait le point sur vos droits et obligations.

Les ponts du mois de mai constituent une aubaine pour certains travailleurs qui veulent partir en vacances. Si vous décidez de poser des jours pour en profiter, sachez que vous n'êtes pas obligé de justifier votre demande de congés. Vous avez droit à 30 jours ouvrables par an et votre patron se doit de vous en donner la possibilité. Cependant, il n'est pas forcé non plus de vous accorder vos demandes, car il doit également considérer les nécessités de service. S'il juge que vous êtes indispensable, il peut vous interdire de faire le pont. Que vous ayez posé un congé payé ou un RTT, la règle est la même, c'est l'employeur qui décide.

Et si vous décidez de faire le pont malgré l'interdiction de votre patron, sachez que vous vous exposez à des sanctions lourdes : retenue sur salaire, blâme, mise à pied voire licenciement pour faute. À l'inverse, votre employeur peut vous forcer à faire le pont et peut même fermer l'entreprise. Il vous faut alors poser des jours de RTT ou de CP. Votre patron peut aussi vous faire récupérer cette période d'inactivité en vous demandant de travailler une heure de plus par jour la semaine suivante par exemple.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Matinale

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter