Julie Gayet contre Closer : le procès aura lieu le 6 mars

Julie Gayet contre Closer : le procès aura lieu le 6 mars

Société
DirectLCI
GAYETGATE - Moins d'une semaine après la publication des photos prises par un paparazzi en bas de son immeuble, Julie Gayet a assigné le magazine people en justice. L'instruction se déroulera devant le tribunal de Nanterre

Moins d'une semaine après son premier épisode, le feuilleton Julie Gayet vs. Closer passe au volet judiciaire. Le magazine, qui a révélé une liaison entre le président François Hollande et l'actrice, a en effet confirmé jeudi avoir reçu une assignation de la part de la comédienne.

L'hebdomadaire people sera jugé à partir du 6 mars pour atteinte à la vie privée. Le procès, lui, ne sera "pas en référé et l'audience aura lieu devant une chambre civile du tribunal", a indiqué à l'AFP une source judiciaire, sans plus de précisions.

Julie Gayet réclame 50 000 euros

A la suite de la publication de photos volées, par un paparazi , devant un immeuble parisien où elle a un pied-à-terre, l'actrice attaque pour atteinte à la vie privée. Elle réclame 50.000 euros de dommages et intérêts, 4 000 euros pour les coûts de procédure, ainsi qu'une publication judiciaire sur la moitié de la couverture du magazine. Des montants habituels dans ce type d'affaire.

Dans un premier temps, François Hollande avait menacé dans un communiqué de se pourvoir également en justice. Avant de déclarer mardi, lors de sa conférence de presse , qu'il n'attaquerait finalement pas tout en faisant part de son "indignation totale". Le lendemain, RTL annonçait en revanche que la riposte viendrait de Julie Gayet. Pas de quoi décourager le magazine, qui a publié ce vendredi une nouvelle édition sur l'affaire , dans laquelle elle livre quelques détails sur la liaison qu'elle a révélée.

Le procès Gayet-Closer se tiendra "dans les prochaines semaines" devant le tribunal de grande instance de Nanterre (Hauts-de-Seine), a-t-on appris vendredi de source judiciaire. Un épisode qui promet d'être très suivi.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter