"Jungle" : près de 6000 migrants évacués, une "dizaine" de centres pour mineurs vont être ouverts

"Jungle" : près de 6000 migrants évacués, une "dizaine" de centres pour mineurs vont être ouverts

DÉMANTÈLEMENT - Près de 6000 personnes ont été "mises à l'abri" depuis le début du démantèlement de la "Jungle" de Calais. Dans un entretien au Monde, la préfète du Pas-de-Calais annonce l'ouverture prochaine d'une "dizaine" de centres d'accueil pour mineurs.

Ils sont près de 6000. D'après le gouvernement, un total de 5596 personnes ont été "mises à l'abri" au soir du troisième jour de l'évacuation de la "Jungle" de Calais. 

Dans le détail, mercredi, 1348 personnes ont ainsi été "mises à l'abri". 1215 personnes majeures ont quitté les lieux "à bord de 32 bus pour rejoindre des centres d'accueil et d'orientation (CAO) répartis dans 11 régions", affirment Bernard Cazeneuve et Emmanuelle Cosse, les ministres de l'Intérieur et du Logement, dans un communiqué. 

Toute l'info sur

Le démantèlement de la "Jungle" de Calais

Par ailleurs, quelque 133 mineurs ont été orientés vers le Centre d'accueil provisoire (CAP). Dans un entretien au Monde, la préfète du Pas-de-Calais, Fabienne Buccio, annonce mercredi soir qu'une "dizaine" de Centre d'accueil pour mineurs isolés étaient "prêts à ouvrir dans autant de régions". En fin de journée, un bus transportant des mineurs est parti pour la Meurthe-et-Moselle, où ils seront accueillis dans un CAO pour mineurs et un deuxième bus devait partir pour la Charente-Maritime, précise Fabienne Buccio.

Par ailleurs, cette dernière avait indiqué auparavant que le "sas", le centre de transit par lequel les migrants quittant la "Jungle" doivent passer, va fermer "incessamment". Le but : "éviter un appel d'air" de migrants non répertoriés dans la "Jungle".

Lire aussi

    Les travaux sur place ne sont pas terminés. Le déblaiement de la Lande, qui s'est "intensifié" aujourd'hui, va se poursuivre dans les jours qui viennent. Dans leur communiqué, les deux ministres "saluent l'action des pompiers", intervenus pour éteindre les "nombreux feux" qui ont été déclenchés par des migrants sur le campement mercredi.

    Lire aussi

      Sur le même sujet

      Les articles les plus lus

      Angleterre : dépassé par le variant Delta, Boris Johnson décale d'un mois le déconfinement

      EN DIRECT - Covid-19 : la vaccination s'ouvre aux adolescents

      Bac : diplômé à 13 ans en 2015, que devient Pierre-Antoine ?

      Que se passe-t-il à la centrale nucléaire de Taishan, en Chine ?

      REVIVEZ - "La Grande confrontation" : le débat des régionales en Île-de-France sur LCI

      Lire et commenter
      LE SAVIEZ-VOUS ?

      Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

      Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.