"Jungle" de Calais : tous les abris inoccupés détruits, Hollande prédit le départ des mineurs étrangers

SOCIÉTÉ

Toute L'info sur

Le démantèlement de la "Jungle" de Calais

LA FIN - La tristement célèbre "jungle" de Calais n'est plus. Entamé le 24 octobre, son démantèlement s'est achevé lundi 31 octobre avec le déblayage des derniers baraquements, a annoncé la préfecture.

Une semaine après le début du démantèlement du camp de la zone nord de la Lande de Calais, les derniers abris ont été détruits, a fait savoir la préfecture dans un communiqué publié. "Le retrait des abris inoccupés est terminé", a précisé le représentant de l'Etat.

C'est donc la fin d'une opération éclair, qui aura vu plus de 6000 migrants vivant dans des conditions insalubres être conduits dans différents centres d'accueil et d'orientation répartis sur tout le territoire français. Ce lundi, on comptait environ 1500 mineurs isolés étrangers restés sur place, hébergés dans un centre d'accueil provisoire. La préfecture ajoute que "trois lieux de culte ont été maintenus provisoirement pour leur permettre de se recueillir." 

Il ne devrait plus y avoir de mineurs étrangers à Calais- François Hollande

Le dossier est sensible, et a vu la France et le Royaume-Uni se renvoyer la balle avec constance, l'Hexagone exigeant que les voisins britanniques prennent leur part à ce drame humanitaire, ces derniers exigeant que la France "protège" ces jeunes. Mais la question pourrait être en voie de résolution. Dans une interview à La Voix du Nord, lors de laquelle il a adressé un satisfecit à l'opération démantèlement, François Hollande a indiqué lundi 31 octobre qu'il "ne devrait plus y avoir de mineurs étrangers à Calais", et ce "dans les prochains jours".

Si la préfecture espère s'assurer qu'aucun nouveau camp ne se réinstalle, les associations d'aide aux migrants pensaient toutefois que bon nombre d'entre eux, souhaitant toujours traverser la Manche, avaient quitté le camp bien avant. Les prochains jours seront consacrés au "peignage" de l'ensemble du terrain, a indiqué la préfecture.

Lire aussi

    En vidéo

    PHOTO HEBDO - Les dernières heures de la "Jungle" de Calais

    Et aussi

    Lire et commenter