VIDEO - L'ancienne "jungle" de Calais va devenir un "site d'excellence paysagère et écologique"

RÉHABILITATION - Encore occupée par plusieurs milliers de migrants l'année dernière, la "Jungle" de Calais est en pleine réhabilitation pour en faire un site "d'excellence écologique" en partie ouvert aux riverains. Un projet qui devrait voir le jour en mars prochain.

Les baraques et les pré-fabriqués ont laissé place à des étendues de sable. Sur le site de l'ancienne "jungle" de Calais, où près de 8000 migrants vivaient encore jusqu'en octobre dernier, les pelleteuses et les tracteurs s'activent désormais pour redonner une seconde vie à ce site. "Dès la fin du démantèlement, nous avons travaillé de manière à renverser la vapeur et réussir à faire de ce site un lieu d'excellence paysagère et écologique", explique à LCI Loïc Obled, ancien directeur du conservatoire du littoral Manche-Mer du Nord, organisme propriétaire des lieux. 


A travers cette réhabilitation, le Conservatoire du littoral souhaite 'rendre les lieux aux Calaisiens" qui pourront se promener autour du site grâce à des chemins de randonnée. Près du chemin des Dunes, où quelques effets personnels abandonnés par les migrants jonchent encore les fossés, un observatoire sera installé. Il offrira une vue panoramique sur tout le site et notamment la falaise centrale, lieu stratégique où les oiseaux migratoires devraient venir se reposer et se reproduire. Enfin, un belvédère sera construit sur le toit du blockhaus, à quelques mètres de l'ancienne "jungle".

La vue de l'observatoire

Outre la renaturation de la lande - plus communément appellée la "jungle" - le projet prévoit également la destruction du centre de loisirs Jules Ferry, qui avait servi d'accueil d'urgence aux migrants au moment de la zone nord de la lande de Calais. Selon Loïc Obled, les lieux sont "bourrés d'amiante". "On s'est arrangé pour trouver les moyens de financement pour dépolluer le site et en faire quelque chose de formidable sur la biodiversié, le paysage et l'accueil du public". Les travaux de désamiantage devaient débuter cette semaine.

Le plan des travaux de la "lande"

"Au-delà de l'aspect environnemental, l'aboutissement de ce projet est un symbole", se réjouit Loïc Obled. Les travaux sur le site de la jungle - d'un coût total de 600.000 euros - devraient se terminer d'ici à la fin de l'année pour une inauguration du projet aux alentours de mars 2018.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le démantèlement de la "Jungle" de Calais

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter