L'écrivaine Anne Bert est morte, euthanasiée à sa demande en Belgique

DirectLCI
EUTHANASIE - L'écrivaine Anne Bert, atteinte de la maladie de Charcot, a été euthanasiée à sa demande en Belgique, ce lundi 2 octobre après avoir mené son dernier combat : celui du droit à mourir dignement.

Elle était une militante pour le droit de choisir. Le droit de choisir la fin de sa propre vie. L'écrivaine Anne Bert, 59 ans, atteinte de la maladie de Charcot, a été euthanasiée ce lundi 2 octobre, dans la matinée, dans un hôpital belge. C'est sa fille qui a annoncé la nouvelle à nos confrères de l'AFP, précisant que le voeu de sa mère a ainsi été respecté.


Son suicide programmé, elle avait choisi de le porter devant les médias dans l'espoir de faire avancer le droit, en France, sur l'euthanasie. Elle répétait alors, quelques semaines avant sa mort : "Je suis en colère que ce soient des motifs religieux qui empêchent de voter une loi autorisant l'euthanasie (...) J'ai honte que la France se déleste de ça sur les autres pays. C'est comme quand elle fermait les yeux sur les avortements en Angleterre ou sur les faiseuses d'anges".

Livre à venr

Au cours de ce dernier combat, Anne Bert avait interpellé les différents candidats à l'élection présidentielle au sujet du suicide assisté. "Le Tout dernier été" est le titre de l'ouvrage qu'elle a écrit aux éditions Fayard et dans lequel elle fustige "les conservateurs qui affirment que la vie dot être vécue jusqu'au bout de l'enfer". Il sortira le 4 octobre prochain.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter