"L'Etat ne vous abandonnera jamais" : après l'imbroglio sur l'aide aux victimes, Emmanuel Macron tente de rassurer les familles

Société
AIDE AUX VICTIMES - Alors que vient d'être nommée auprès de la garde des Sceaux la magistrate Elisabeth Pelsez, déléguée interministérielle chargée de l'aide aux victimes d'attentats, Emmanuel Macron s'est voulu rassurant sur la teneur du soutien apporté aux familles endeuillées. Celles-ci déplorent l'abandon d'un secrétariat d'Etat dédié à leur situation.

Il s'est voulu rassurant. Après l'imbroglio survenu autour de la suppression d'un secrétariat d'Etat aux Victimes, Emmanuel Macron a répété aux familles endeuillées de l'attentat de Nice, vendredi 14 juillet, que "l'Etat ne les abandonnera[it] jamais". 


"Tout sera fait pour que la République, l'Etat, la puissance publique, regagnent votre confiance. Pour que cette épreuve inconcevable, loin de nous diviser, nous rassemble. [...] L'Etat ne vous abandonnera jamais, pas plus qu'il n'abandonnera la recherche de la vérité, le châtiment des coupables, mais aussi le soutien humain, juridique, financier, qu'il doit aux victimes. L'Etat ne se soustraira ni à son devoir de clarté, ni à son devoir de compassion. L'exemple de courage que vous avez donné ne peut pas, ne doit pas se heurter à la froideur bureaucratique. Je sais le travail qui a été fait durant les deux dernières années pour reconnaître les situations des victimes, le droit des victimes. Tout sera maintenu. C'est pourquoi j'ai souhaité que tous les  ministères concernés s'engagent aux côtés des victimes sous la responsabilité d'une personnalité d'expérience qui pour vous sera gage d'écoute et d'efficacité. Je le sais, c'est d'une aide juridique, concrète, administrative mais aussi pour les transports, les enfants, dont vous avez besoin. C'est cela qui sera assuré pour vous, je m'en porte ici garant."

Exit le secrétariat d'Etat d'aide aux victimes

Une déclaration qui survient alors que les associations de victimes se montrent très inquiètes de la nouvelle prise en charge gouvernementale de leur situation. Au sein d'un gouvernement souhaité restreint, exit le secrétariat d'Etat d'aide aux victimes initialement porté par Juliette Méadel depuis février 2016, sous François Hollande.


Le 12 juillet, c'est finalement la magistrate Elisabeth Pelsez qui a été nommée déléguée interministérielle chargée de l'aide aux victimes d'attentats. L'annonce a été loin de satisfaire les associations, qui redoutent notamment le manque de moyens alloués à cette fonction. En effet, Elisabeth Pelsez exercera auprès de la garde des Sceaux Nicole Belloubet, et non sous l'égide du Premier ministre, Edouard Philippe.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat de Nice

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter