L'exécutif prépare une nouvelle aide de 500 euros pour les jeunes sans emploi ni formation

Le gouvernement va annoncer une nouvelle aide pour les jeunes sans emploi avant l'été 2021.

SOCIAL - Selon Europe 1, Emmanuel Macron annoncera dans les prochaines semaines une nouvelle mesure en faveur des 18-25 ans sans emploi ni formation. Ils bénéficieront d'une aide de 500 euros par mois, conditionnée par une recherche active d'emploi.

L'exécutif réfléchit depuis plusieurs semaines à de nouvelles mesures d'aide aux jeunes, particulièrement touchés par la crise économique consécutive à la crise sanitaire. Selon Europe 1, Emmanuel Macron doit annoncer dans les prochaines semaines une nouvelle aide à destination des jeunes de moins de 25 ans sans emploi ni formation. "Une mesure symbolique pour aborder 2022", vante l'entourage présidentiel auprès de la radio.

Toute l'info sur

Covid, et après ?

D'après Europe 1, le déploiement de cette aide doit être annoncé par le chef de l'État avant l'été. Elle serait d'un montant de 500 euros par mois et conditionnée à "un accompagnement intensif pour trouver un emploi", l'exécutif considérant que le dispositif actuel du RSA - qui n'est pas ouvert aux moins de 25 ans - n'est pas suffisamment incitatif à ce titre.  Les détails pratiques doivent encore être arbitrés. 

La nouvelle aide s'inspirerait de la "Garantie Jeunes", un dispositif mis en place sous François Hollande, qui a bénéficié l'an dernier à 200.000 jeunes avec des effets avérés sur l'emploi, pour l'étendre à près d'un million de bénéficiaires. 

Lire aussi

Une réponse à la gauche

L'annonce d'une telle mesure constituerait aussi une réponse à des propositions émises par l'opposition de gauche depuis plusieurs mois. Début février, la maire de Paris, Anne Hidalgo, avait plaidé pour une prime universelle et exceptionnelle de 500 euros pour les jeunes touchés par la crise économique, une mesure d'urgence avant, à plus long terme, une éventuelle extension du RSA aux moins de 25 ans - demande récurrente des syndicats comme la CFDT. 

Un "RSA jeunes" qui va d'ailleurs s'inviter ce jeudi dans les débats à l'Assemblée nationale. Dans le cadre de sa "niche" parlementaire, le groupe LFI doit défendre, par la voix de François Ruffin, une proposition de loi visant à établir une "majorité sociale" à 18 ans, permettant d'ouvrir le RSA aux 18-25 ans. Le texte a déjà été rejeté par la majorité présidentielle, qui le juge "démagogue", en commission des affaires sociales. Le groupe LaREM préfère à ce "RSA jeunes" un élargissement de la Garantie Jeunes, précisément ce nouveau dispositif sur lequel planche l'exécutif.

Alors que l'exécutif a lancé son plan "Un jeune, une solution" afin d'accompagner les plus jeunes vers l'emploi, Emmanuel Macron a récemment déclaré, lors de son entretien à la presse régionale, que la prochaine décennie devrait être "celle de la jeunesse"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte aux orages : fin de l'alerte dans les 9 derniers départements concernés

EN DIRECT - Covid-19 : 10.386 personnes hospitalisées, dont 1655 en soins intensifs

EN DIRECT - Retrait de Félizia en Paca : Muselier salue la "décision républicaine" de l'écologiste

Autonomie de 1000 km, charge en 3 min... Découvrez la première berline à hydrogène française

Régionales : Marine Le Pen dénonce un "désastre civique" et appelle ses électeurs à "déconfiner leurs idées"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.