L'humeur de Bachelot : "La France a besoin de syndicats forts, pas d'organisations croupions en mode survie"

DirectLCI
L'HUMEUR DE BACHELOT - Les syndicats de la SNCF semblent accumuler les erreurs de tactique pour faire pression sur le gouvernement.

Selon Muriel Pénicaud, l'issue de la grève à la SNCF devrait être bénéfique à la fois pour les usagers, pour le pays et pour l'avenir de la compagnie. Mais en plus de sous-estimer les conséquences de leur mobilisation sur la population, les syndicats sont désormais divisés. Par ailleurs, ceux qui ont fait appel à la convergence des luttes semblent avoir discrédité un peu plus leur mouvement. Jusqu'où cette situation peut-elle aller ?

Ce mercredi 18 avril 2018, Roselyne Bachelot, dans sa chronique "L'humeur de Bachelot", nous parle de la représentativité des syndicats de la SNCF. Cette chronique a été diffusée dans La République LCI du 18/04/2018 présentée par Marie-Aline Méliyi et Roselyne Bachelot sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 9h, Julien Arnaud sera aux commandes de ce grand talk d’opinion, avec à ses côtés Roselyne Bachelot pour trois heures de débat et de polémique.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La République LCI

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter