L'humeur de Bachelot : "On se demande comment des ignares de ce calibre ont bien pu avoir le bac et le droit de s'asseoir, au frais du contribuable, sur les bancs d'une fac"

L'humeur de Bachelot : "On se demande comment des ignares de ce calibre ont bien pu avoir le bac et le droit de s'asseoir, au frais du contribuable, sur les bancs d'une fac"

L'HUMEUR DE BACHELOT - Les syndicats ouvriers estiment que les manifestations étudiantes sont nocives pour leurs revendications.

En ces temps de grève, les contestataires en tout genre ne rêvent que de la convergence des luttes. En effet, un grand nombre d'appels à la grève ont été lancés pour les jours à venir. Plusieurs secteurs en sont concernés et les revendications nombreuses. Néanmoins, les syndicats ouvriers sont réticents devant la révolte des étudiants qui dénoncent la réforme du Bac et la loi ORE. Comment interpréter les faits ?

Ce vendredi 6 avril 2018, Roselyne Bachelot, dans sa chronique "L'humeur de Bachelot", nous parle des manifestations étudiantes. Cette chronique a été diffusée dans La République LCI du 06/04/2018 présentée par Adrien Borne et Roselyne Bachelot sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 9h, Julien Arnaud sera aux commandes de ce grand talk d’opinion, avec à ses côtés Roselyne Bachelot pour trois heures de débat et de polémique.

Toute l'info sur

La République LCI

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Tensions au Proche-Orient : des soldats israéliens pénètrent dans la bande de Gaza

Covid-19 : les cas de variant indien en légère hausse en France

Traque dans les Cévennes : paranoïaque, passionné d'armes... l'inquiétant profil du fugitif

En Israël, un climat insurrectionnel qui inquiète au plus au point

EN DIRECT - Covid-19 : la Guyane reconfinée jusqu'au 30 mai face à la flambée de l'épidémie

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.