L'incarcération d'un détenu coûte-t-elle 100 euros par jour à l'Etat ?

Les chiffres avancés sont conformes à ceux évoqués dans des documents parlementaires.

PRISON - Un député LR souhaite que les détenus contribuent à financer leur détention. Il explique que la prison coûte à l'Etat 100 euros par jour et par personne incarcérée, un chiffre qui figure bien dans des estimations officielles.

Puisque "le problème de la surpopulation carcérale en France ne sera sans doute pas réglé dans les prochaines années et le nombre de personnes écrouées et condamnées continue d'augmenter", le député LR des Alpes-Maritimes Eric Pauget, a eu une idée. Selon lui, il serait légitime de "faire participer les détenus aux coûts engendrés par leur détention". Outre la dimension dissuasive de la mesure, il explique que cela permettrait de financer partiellement le coût de la détention. Celle-ci, souligne l'élu, s'élèverait pour l'Etat à 100 euros par jour et par personne incarcérée. Un chiffre dont on peut vérifier la véracité, mais qui cache d'importantes disparités.

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

Un montant indicatif

Ce n'est pas la première fois qu'un député propose une mesure similaire. Des parlementaires UMP avaient en effet déposé des propositions de loi en ce sens  en juin 2015, sans suite. Rebelote en 2018, cette fois à l'initiative de députés issus des rangs du Rassemblement national, de Debout la France et de l'UDI. Si la mesure fait débat, les chiffres présentés sont généralement proches de la vérité. 

Sollicité par LCI, l'Observatoire international des prisons (OIP) confirme des données présentées par la commission des lois en marge de la présentation du projet de loi de finance 2015. En résumé, l'incarcération d'un détenu est évaluée à environ 105 euros par jour, soit le double du coût pour un régime de semi-liberté. Le placement à l'extérieur, lui, concerne des détenus aux peines courtes et bénéficiant d'un accompagnement en vue d'une réinsertion. Une prise en charge hors des murs des prisons dont le coût est évalué à 33 euros par jour. Le dernier montant à noter est celui du bracelet électronique, moins coûteux puisque s'établissant à 10 euros par jours et par personne condamnée. 

Lire aussi

Pour l'OIP, ces chiffres incitent au constat suivant : la prison coûte cher. Un élément à prendre en compte, d'autant plus que son efficacité laisse à désirer. L'observatoire souligne que l'on enregistre 63% de recondamnations après un passage sous les verrous. Il estime aussi qu'il est important de rappeler que les montants présentés sont des moyennes, qui ne reflètent pas toujours les disparités observées entre les établissements et les détenus.  Quand la journée dans certaines maisons d'arrêt coûte moins de 80 euros, la prise en charge de mineurs dans ces établissements pénitentiaires approche les 500 euros. Cela s'explique essentiellement par les moyens humains déployés dans l'accompagnement de ces détenus. 

Si les montants dépensés pour les incarcérations peuvent être jugés trop élevés par certains élus et nécessiter la prise de mesures nouvelles, les associations se montrent assez réticentes à la mise en place d'une contribution des détenus. Elles rappellent qu'ils sont près d'un quart en situation de grande précarité, et que le coût de la vie en prison est déjà élevé, contrairement aux idées reçues. On l'évalue au minimum à 200 euros par mois.

En résumé, on peut donc confirmer que la journée d'incarcération revient environ à 100 euros par détenu aujourd'hui en France. Cette somme évoquée par le député LR Eric Pauget doit toutefois vue comme une moyenne, qui donne une vision globale sans pour autant mettre en lumières les écarts importants observés en pratique.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Météo : 16 départements en vigilance orange aux orages, le Rhône en vigilance canicule

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

EN DIRECT - Masque à l'école : il pourra être enlevé à la récréation mais pas dans les classes

Disparition de Delphine Jubillar : Cédric Jubillar, sa mère et son beau-père en garde à vue

Pourquoi Cédric Jubillar a-t-il été placé en garde à vue ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.