L'ordonnance de Bachelot : "Espérons qu'un certain nombre de vieux croûtons passéistes ne refuseront pas cette évolution nécessaire"

L'ordonnance de Bachelot : "Espérons qu'un certain nombre de vieux croûtons passéistes ne refuseront pas cette évolution nécessaire"

L'ORDONNANCE DE BACHELOT - Le Conseil d'Etat recommande aux médecins la libre communication avec le public, tant qu'il n'y ait pas de publicité.

Le Conseil d'Etat préconise désormais l'autorisation de la communication informatique pour les professionnels de santé, sans pour autant ouvrir la voie à de la publicité. Même si cette décision peut choquer certains, elle permet néanmoins aux médecins d'échanger librement avec le public et de rendre service aux patients. D'autant plus qu'à l'ère des réseaux sociaux et du tourisme médical, certains médecins et cliniques font des "retapes" sur Internet légalement.

Ce jeudi 21 juin 2018, Roselyne Bachelot, dans sa chronique "L'ordonnance de Bachelot", nous parle du Conseil d'Etat qui préconise la libre communication aux professionnels de santé. Cette chronique a été diffusée dans La République LCI du 21/06/2018 présentée par Julien Arnaud et Roselyne Bachelot sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 9h, Julien Arnaud sera aux commandes de ce grand talk d’opinion, avec à ses côtés Roselyne Bachelot pour trois heures de débat et de polémique.

Toute l'info sur

La République LCI

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Le médecin de Maradona inculpé pour homicide involontaire, comment en sommes-nous arrivés là ?

Isolement des patients Covid : "Il faut arrêter de contraindre les libertés", estime le Pr Juvin

Pris au piège dans sa maison, un obèse de plus de 250 kg bientôt évacué

VIDÉO - "Ça va... plus ou moins" : miraculé, Romain Grosjean donne de ses nouvelles

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

Lire et commenter