L'ordonnance de Bachelot : "Espérons qu'un certain nombre de vieux croûtons passéistes ne refuseront pas cette évolution nécessaire"

L'ordonnance de Bachelot : "Espérons qu'un certain nombre de vieux croûtons passéistes ne refuseront pas cette évolution nécessaire"

L'ORDONNANCE DE BACHELOT - Le Conseil d'Etat recommande aux médecins la libre communication avec le public, tant qu'il n'y ait pas de publicité.

Le Conseil d'Etat préconise désormais l'autorisation de la communication informatique pour les professionnels de santé, sans pour autant ouvrir la voie à de la publicité. Même si cette décision peut choquer certains, elle permet néanmoins aux médecins d'échanger librement avec le public et de rendre service aux patients. D'autant plus qu'à l'ère des réseaux sociaux et du tourisme médical, certains médecins et cliniques font des "retapes" sur Internet légalement.

Ce jeudi 21 juin 2018, Roselyne Bachelot, dans sa chronique "L'ordonnance de Bachelot", nous parle du Conseil d'Etat qui préconise la libre communication aux professionnels de santé. Cette chronique a été diffusée dans La République LCI du 21/06/2018 présentée par Julien Arnaud et Roselyne Bachelot sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 9h, Julien Arnaud sera aux commandes de ce grand talk d’opinion, avec à ses côtés Roselyne Bachelot pour trois heures de débat et de polémique.

Toute l'info sur

La République LCI

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Masques chirurgicaux : pourquoi il ne faut pas s'en débarrasser

Relations Russie-Otan très tendues : que se passe-t-il entre Moscou et l'Alliance atlantique ?

Covid-19 : hospitalisations, taux d'incidence... faut-il s'inquiéter du léger rebond des indicateurs ?

"Ma femme est sénégalaise, je n’ai pas de leçons à recevoir" : l’humoriste Philippe Chevallier défend son vote pour Marine Le Pen

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand dans un mouchoir de poche

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.