Saint-Etienne-du-Rouvray : le Vatican accepte d'accélérer le processus de béatification du père Hamel

BIENHEUREUX- Un peu plus de deux mois après que le père Hamel a été assassiné, le Vatican a accepté que le processus de béatification du père Hamel puisse être exceptionnellement accéléré sans attendre les cinq années de rigueur.

La béatification du père Jacques Hamel interviendra (bien) avant l'heure. Evoquée par l'archevê que de Rouen en marge d'une messe matinale donnée au Vatican en présence du pape François le 14 septembre dernier, la vénération du père Hamel est maintenant demandée par Mgr Dominique Lebrun, et inteviendra bien avant le délai d'usage pour toute béatification, a confirmé le Vatican dimanche 2 octobre. Selon l'article 9a des Normes pour la cause des saints (Novæ leges pro causis sanctorum), promulguées le 7 février 1983, les évêques doivent attendre cinq ans après la mort de la personne concernée avant d'introduire sa cause. Mais dans le cas du père Hamel, "un martyr" comme l'a affirmé le pape François le 14 septembre, le processus de béatification va débuter bien plus rapidement, a appris l'AFP de sources vaticanes.

En vidéo

Mgr Dominique Lebrun : "C'est un geste exceptionnel de la part du pape"

Egorgé au pied de son autel peu après une messe matinale le 26 juillet, par deux jeunes radicalisés de 19 ans se réclamant du groupe Etat islamique, le Père Jacques Hamel a trouvé la mort à l'âge de 85 ans. Un acte odieux qui avait suscité émoi, colère et incompréhension bien au-delà de Saint-Etienne-du-Rouvray, petite cité industrielle de 27.000 âmes, située près de Rouen. Comme l'a affirmé avec force le pape François au Vatican le 14 septembre, les circonstances de la disparition de du Père Hamel font de lui un "martyr". Or, selon la loi ecclésiastique, seule la béatification d'un martyr n'exige pas de justifier l'accomplissement d'un miracle de son vivant.


Le processus de béatification du Père Jacques Hamel devait initialement suivre le processus habituel, à partir du diocèse de Rouen. Un processus d'une durée minimale de cinq ans. Mais comme le présumait l'archevêque de Rouen Mgr Lebrun, le pape a lui-même formulé la demande de béatification du père Hamel. "Le Saint-Père m’a demandé et répété après l’audience : ‘Faites-le vénérer !’", avait ainsi confié l'archevèque de Rouen dans des propos rapportés par I.Media. "J’ai les oreilles ouvertes, j’entends les témoignages, je reçois des lettres, des demandes pour que le père Jacques soit béatifié", avait également ajouté l'archevêque. Un souhait qui est en passe de se concrétiser au vu de la dernière tendance.

En vidéo

"Pour le père Hamel, ce serait un martyr, il n'y a même pas besoin de miracle donc ça pourrait aller assez vite"

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter