La belle histoire du jour - Nice : kidnappé par un goéland, le chat Poppi s'en sort indemne

SOCIÉTÉ
MÉSAVENTURE – Un chat niçois a disparu dans la nuit de lundi à mardi, emporté par un goéland alors qu'il se trouvait sur le balcon de l'appartement de sa maîtresse. Il a finalement été retrouvé sous une voiture par sa propriétaire.

Si l'homme n'est pas toujours très tendre avec les animaux, ces derniers ne le sont pas non plus entre eux. Et c'est le chat Poppi, résidant niçois, qui l'a appris à ses dépens, nous apprend Nice-Matin. Poppi est un chat norvégien roux, pesant ses bons 5 kilos, et appartenant à Isabelle, une femme de 45 ans qui possède d'autres félins et a la particularité de les promener en poussette.

L'incident s'est produit dans la nuit de lundi à mardi sur le coup de 3 heures du matin, sur le balcon du 6e étage d'un immeuble de la cité azuréenne. Un cri de chat réveille Isabelle au milieu de la nuit. La suite, c'est elle qui la raconte au quotidien régional : "J’ai aperçu une masse rousse littéralement décoller, emmenée par un goéland". Poppi a disparu, emporté par le volatile marin.

Roland, le goéland voleur de Vannes

Elle décide de signaler la disparition de son chat au cas où quelqu'un le retrouverait. "Quand je suis sortie de chez moi, j’ai eu comme une intuition, et je me suis lancée à sa recherche en bas de chez moi, explique Isabelle à Nice-Matin . Après une chute de six étages, c’est plutôt sa dépouille que je pensais trouver." Mais par miracle, c'est roulé en boule sous une voiture à l'aplomb du balcon, que la quadragénaire découvre Poppi.

"Je n’arrivais pas à y croire! Il était complètement terrorisé, détaille la Niçoise. Quand je l’ai ramené à la maison, il s’est jeté sur sa gamelle". S'il semble probable que le chat soit tombé du balcon, emporté, poussé ou effrayé par un goéland, il y a encore une énigme à résoudre. En effet, souligne Nice Matin, la fourrure du félin était parsemée d’aiguilles de résineux, alors qu’il n’y en a aucun dans le voisinage. Mystère.

La mésaventure dont a été victime Poppi illustre l'agressivité nouvelle dont font preuve ces oiseaux pour trouver de la nourriture. Si Roland, le goéland de Vannes , se contente de chiper des maquereaux au marché, en Angleterre, ces volatiles sèment une véritable terreur, au point de pousser en juillet dernier le Premier ministre David Cameron à demander "une grande discussion" à ce sujet .

LA BELLE HISTOIRE D'HIER >> Il plante 160 hectares de tournesols en hommage à sa femme décédée

À LIRE AUSSI >> Toutes nos belles histoires

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter