Campagne d'affichage sauvage des anti-IVG "Les survivants" dans le métro parisien : la RATP porte plainte

SOCIÉTÉ

MALVEILLANCE - Cette nuit, dans les rames du métro parisien, mais aussi dans les rues de la capitale, de curieuses affiches anti-IVG ont fait leur apparition. Ce mercredi matin, le groupe RATP affirme qu'il s'agit d'un acte malveillant et annonce saisir la justice.

Ces affiches en ont refroidi plus d'un ce matin, dans les rames du métro parisien. Sur celles-ci, on peut y voir les visages des principaux candidats à la présidentielle, se voir reprocher de ne pas avoir pris position et d'être pro-IVG. Comme l'a remarqué cet internaute, usager des transports parisiens.

En réponse à ce tweet, le groupe RATP affirme avoir été victime d'un acte de malveillance sur son réseau d'affiches, durant la nuit et être en train de les retirer les unes après les autres. Et d'expliquer qu'elle portera plainte pour ces faits.

Sur ces affiches, qui mettent en scène les candidats à l'élection présidentielle, on peut voir, en bas à droite, un sigle "Les Survivants". Un groupuscule anti-IVG qui ne cache d'ailleurs pas sur son site Internet et ses comptes sur les réseaux sociaux être à l'origine de cette action : il appelait même ses partisans à en faire de même avant de retirer le lien de téléchargements

En vidéo

Le gouvernement va à son tour informer sur le web face à la multiplication des sites anti-IVG

Contacté par la rédaction de LCI, le groupe RATP indique que ces affiches sont "un acte de malveillance dont [le groupe] est victime sur plusieurs lignes". "On fait le maximum pour savoir d'où viennent ces affiches et on est en train de retirer intégralement les visuels", indique le groupe à LCI. "Une enquête est actuellement en cours", nous précise-t-on encore. 

Lire et commenter