La crise du logement s'aggrave, selon la fondation Abbé-Pierre

La crise du logement s'aggrave, selon la fondation Abbé-Pierre

DirectLCI
SOCIAL - Dans son rapport annuel 2014, la fondation Abbé-Pierre estime que 3,5 de personnes sont mal logées ou SDF en France. Et plus de 5 millions d'autres connaissent de graves problèmes pour se loger.

En matière de mal-logement, les années se suivent et se ressemblent trop. Dans son 19e rapport annuel, rendu public vendredi, la fondation Abbé-Pierre estime que pas moins de 3,5 millions de personnes sont aujourd'hui sans abri ou mal logées. Plus largement, près de 10 millions sont concernées par la crise du logement.

L'association se base sur plusieurs études statistiques, notamment de l'Insee, dont les derniers chiffres sur le mal-logement datent de 2006. Les résultats de l'enquête nationale logement de 2013 sont attendus dans l'année. Une enquête de 2012 portant sur les sans-domicile a permis d'actualiser des chiffres qui dataient jusqu'à présent de 2006.

 La fondation recense notamment :

- 694.000 personnes "privées de domicile personnel" (141.500 SDF, 18.478 hébergées en résidence sociale, 38.000 en chambre d'hôtel, 85.000 dans des "habitations de fortune" et 411.000 chez des tiers)

- plus de 2,7 millions vivant dans des conditions de  logement  "très difficiles", sans confort ou très surpeuplés

- 52.000 gens du voyage ne pouvant accéder à une aire d'accueil.

Soit un total de 3,5 millions de personnes "non ou très mal logées". La Fondation Abbé-Pierre leur ajoute plus de 5,1 millions de personnes "en situation de réelle fragilité" par rapport au  logement , c'est-à-dire occupant une copropriété en difficulté (1,1 million de  logement  concernés), un logement surpeuplé (3,2 millions), ou devant faire face à des impayés (1,2 million). Elle évalue ainsi à plus de 8 millions les personnes concernées par des difficultés de  logement .

Grave précarité énergétique

Elle estime également que plus d'1,7 million de ménages sont en attente d'un logement  social, que 3,8 millions sont en situation de précarité énergétique (chiffres 2006), que 70.000 propriétaires sont en situation d'impayés (2006), et que plus de 91.000 ménages sont menacés d'expulsion (chiffres 2009-2011).

Des chiffres qu'elle n'additionne pas aux précédents (risque de doubles comptes) mais qui lui permettent d'évoquer au final 10 millions de personnes touchées, de près ou de loin, par la crise du  logement .

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter