La difficile reconnaissance des médecins syriens et irakiens exilés en France

DirectLCI
JT WEEKEND – Pour les médecins syriens et irakiens venus en exil en France pour fuir un pays dans lequel ils sont des cibles, il est difficile d’exercer leur métier en France. Et pour cause : ils doivent se lancer dans le long parcours de l’équivalence. Entre recherches de stages et cours à l’université, certains repartent à zéro même s’ils sont talentueux.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

LE WE 20H

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter