La drague ? Simple comme un clic

La drague ? Simple comme un clic

Société
DirectLCI
ENQUETE – Pour séduire, les femmes ont de plus en plus recours aux réseaux sociaux, révèle un sondage Ipsos/Boursault. Une drague à distance rassurante pour les femmes, qui doutent de leur potentiel de séduction.

La drague sur Internet a de beaux jours devant elle. Longtemps boudé par les femmes, le Web est de plus en plus utilisé par la gente féminine pour séduire. Si les sites de rencontre font encore peur (67 % d’entre elles affirment n’y avoir jamais eu recours), près d’une femme sur deux (45 %) a déjà utilisé ou envisagé d’utiliser les réseaux sociaux, et plus largement Internet, pour flirter, indique un sondage réalisé par Ipsos pour Boursault et dévoilé en exclusivité par metronews.

La crainte de la rencontre virtuelle s’estompe peu à peu. L’étude révèle que 30 % des femmes ont déjà eu l’envie ou l’occasion de rencontrer un inconnu après une discussion sur Internet. Alors qu’"il y a 5 ans, c’est quelque chose qui aurait semblé complètement risqué et insensé", affirme Etienne Mercier, directeur adjoint du pôle opinion chez Ipsos.

Romantiques, mais pragmatiques

Mieux, auprès des femmes de moins de 35 ans, Internet est en passe de devenir leur "lieu" préféré pour séduire, devant la boîte de nuit et les bars, mais toujours loin derrière les soirées entre amis (75 %) et le lieu de travail (49 %). Cet engouement pour la drague à distance serait un moyen de "cibler et de mieux gérer son potentiel de séduction ", explique Etienne Mercier. Car les femmes douteraient de leur capacité à charmer. En moyenne, elles s’attribuent la note de 5,4/10. Une première approche qui leur permet d’oser bien plus qu’en face-à-face, à commencer par le speed-dating qui semble avoir fait long feu.

Et l’amour dans tout ça ? Les femmes demeurent des romantiques mais elles y ajoutent une bonne dose de pragmatisme. Près des deux-tiers affirment avoir déjà connu le coup de foudre mais si elles croient au grand amour (60 %), elles n’en sont pas moins prudentes. Ainsi, 37 % affirment tenter d’en savoir le plus possible sur la personne convoitée via les réseaux sociaux.

Les moins de 25 ans n’hésitent pas non plus à changer leur photo de profil sur Internet pour se rendre plus attractive. Des astuces qui fonctionnent. Lorsqu’elles décident de passer à l’action, plus d’une femme sur deux dit arriver à ses fins systématiquement ou dans la grande majorité des cas. "On continuera à séduire de la même manière, mais le comportement a muté en fonction de la société", conclut Etienne Mercier. Ce que femme veut…

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter