La France mauvaise élève en lecture : Jean-Michel Blanquer instaure la dictée quotidienne au primaire

La France mauvaise élève en lecture : Jean-Michel Blanquer instaure la dictée quotidienne au primaire

MESURE - En réaction au mauvais rang occupé par les élèves de CM1 au dernier classement PIRLS, qui note la bonne compréhension d'un texte, le ministre de l'Education nationale décide de ressusciter la dictée quotidienne à l'école primaire.

"La dictée sera quotidienne à l'école primaire". C'est ainsi que le ministre de l'Education nationale a réagi au classement de l'enquête du Programme international de recherche en lecture scolaire, qui classe les élèves de CM1 à un piteux 34e rang. De mauvais résultats qui alertent non sur la capacité à lire un texte mais la capacité à le comprendre. L'annonce vient ainsi confirmer ce qui avait déjà été annoncé à la rentrée 2016 et qui doit, au sens du ministère, avec d'autres mesures, "souligner le caractère quotidien et central de la lecture" [...], d'un apprentissage systématique du vocabulaire, de la grammaire et donc de l'orthographe". 

Lire aussi

En vidéo

Le portrait #hashtag de Jean-Michel Blanquer

Dans un éditorial distribué préalablement à sa conférence de presse, Jean-Michel Blanquer a souligné l'engagement du gouvernement à soutenir l'école primaire, et notamment le "dédoublement des classes de CP et CE1" dans les réseaux d'éducation prioritaire.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Jérusalem : au moins 180 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne

EN DIRECT - Covid-19 : 5005 patients en réanimation, la situation sanitaire s'améliore

"S'il reste quelques bracelets anti-rapprochement..." : l'ironie de Le Pen sur Dupond-Moretti suscite l'indignation

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.