La période entre Noël et la Saint-Valentin serait la plus propice aux rencontres en ligne

SOCIÉTÉ

ÉTUDE - Vous aurez plus de chances de trouver l'amour en ligne en ce moment, selon les prévisions de deux sites de rencontres américains. Jusqu'au 14 février, l'activité sur ces plateformes est la plus importante et la plus favorable aux rencontres que durant le reste de l'année.

Pour la soirée du dimanche 4 janvier, les deux leaders des sites de rencontres américains, Match.com et PlentyOfFish, prévoyaient leur plus gros pic de trafic de 2015. En se basant sur les années précédentes, les moments comptabilisant la plus grosse activité devaient se situer respectivement à 21h et 17h. Même si l'ennui ou le blues du dimanche soir précédant la rentrée peut pousser à créer un profil machinalement, l'initiative est plus significative.

Selon ces mêmes données toujours, relayées par mashable.com, la période entre Noël et la Saint-Valentin serait la plus propice aux rencontres. Match.com attend même près de 30% d'inscriptions supplémentaires. Mais plus intéressant encore, en janvier, les aficionados de la drague en ligne auraient 15% plus de chance de rencontrer quelqu'un que le reste de l'année. Selon le site, seulement dix semaines suffiraient pour un homme à trouver une partenaire et huit semaines pour une femme.

Noël, période de solitude douloureuse

La prise de bonnes résolutions pourrait expliquer un tel engouement pour trouver l'amour. Selon les chercheurs, le temps libre des vacances de Noël nous poussant à graviter vers les ordinateurs et téléphones ne serait pas étranger non plus à ce phénomène.

Enfin, la période de Noël serait celle qui confronterait le plus les individus à leur solitude. D'après une étude de 2010 de la Mental Health Foundation , plus d'un tiers des 18-34 ans serait préoccupé par le fait de ne pas être accompagné à ce moment. Pas étonnant que la motivation pour passer du pot de glace solo (cliché) à une balade dominicale en amoureux (cliché) soit à son comble.

Des résultats visibles sur Facebook

Et les efforts semblent être récompensés. En 2012, Facebook avait constaté que ses utilisateurs passaient d'avantage du statut "célibataire" ou "divorcé" à "en couple" pendant cette période. Ainsi, au 24 décembre, on comptabilisait 28% plus de nouvelles relations que de ruptures, et 34% le lendemain. Le taux atteignait même 49% le 14 février. Célibataires, la Saint-Valentin s'annonce sous de meilleurs auspices avec un clavier à portée de main.

Lire et commenter