La plateforme d'écoute Antidiscriminations.fr mise en ligne ce vendredi

La plateforme d'écoute Antidiscriminations.fr mise en ligne ce vendredi

PRÉVENTION - Annoncée par Emmanuel Macron en décembre dernier, la "plateforme anti-discrimination" a vu le jour ce vendredi 12 février. Baptisée Antidiscrimations.fr, elle s'accompagne aussi d'un numéro vert (3928). Le service fonctionne du lundi au vendredi, de 9 à 18 heures.

Le gouvernement lance ce vendredi 12 février une plateforme à destination de tous ceux subissant une forme de discrimination liée à l’âge, au genre ou au milieu social. Appelée sobrement Antidiscriminations.fr, elle était déjà en ligne vendredi en fin de matinée. 

Cette plateforme d'écoute avait été annoncée par le président le 4 décembre dernier, lors de son entretien au média Brut. "Aujourd’hui, quand on a une couleur de peau qui n’est pas blanche, on est beaucoup plus contrôlé (…) On est identifié comme un facteur de problème et c’est insoutenable", avait souligné Emmanuel Macron, ajoutant que "le seul moyen de bouger, c’est faire ce qu’on a su faire sur d’autres violences : mettre en place une plateforme commune pour que les gens puissent dénoncer de manière très simple, unique et nationale."

En vidéo

Emmanuel Macron chez Brut : une plateforme sur les discriminations lancée en janvier

21 écoutants, responsables territoriaux et juristes

Aussitôt dit, aussitôt fait. La plateforme se lance avec 21 personnes recrutées pour l’occasion. Elle s’accompagne d'un numéro vert, le 39.28, et propose un chat en direct permettant de discuter avec des "écoutants spécialisés", selon l’Élysée, avec des juristes et des référents territoriaux. Un deuxième aspect judiciaire doit aussi voir le jour en mobilisant des juristes spécialisés dans les questions de discriminations, qui réorienteront si besoin les appelants "vers les services compétents de l’État, avec des référents territoriaux pour faire le lien", toujours d’après la présidence. Pour échanger, il suffit de rentrer un prénom et un email. Une rubrique est également prévue pour les sourds et les malentendants. Le service fonctionne de 9 à 18 heures, du lundi au vendredi. 

La plateforme sera chapeautée par les services de la Défenseure des droits Claire Hédon mais le site Internet reste distinct de celui du Défenseur des droits. Concrètement, 6 écoutants, 5 responsables territoriaux ainsi que 10 juristes seront chargés de traiter les différents témoignages réceptionnés. Et leur spectre est très large, couvrant non seulement les discriminations racistes, comme lors de contrôles policiers au faciès, que celles liées à l’emploi ou au logement. 

L'objectif de cet outil est "d'encourager le plus largement possible le signalement des discriminations dans tous les domaines, emploi, logement, éducation, santé, sport..., avec pour objectif de cibler en particulier les jeunes", a indiqué l'Élysée vendredi soir. Il s'agit de "permettre aux victimes de discriminations de s’appuyer sur des personnes spécifiquement formées au traitement des discriminations", mais aussi de "faciliter les poursuites administratives, civiles ou judiciaires"

Lire aussi

Depuis le début de son quinquennat, Emmanuel Macron multiplie les numéros d’écoute sur toutes sortes de sujets sociétaux, et en particulier pendant la crise sanitaire. Ainsi, des numéros verts existent pour les étudiants en situation de précarité, les femmes victimes de violences, les salariés vivant mal le télétravail, les patrons en détresse psychologique mais aussi avant le Covid-19, pour les riverains près de l’usine Lubrizol ou encore les victimes de punaises de lit. Cette nouvelle plateforme contre les discriminations s'accompagnera, en mars, d'une consultation avec les acteurs associatifs "pour améliorer la connaissance de tous les faits de discrimination", a précisé l'Élysée. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : l'ex-Miss France Vaimalama Chaves éliminée, Bilal Hassani au sommet

EuroMillions : un Français remporte la cagnotte de 220 millions d'euros, un record en Europe

Deux navires de guerre russe et américain frôlent l'incident en mer du Japon : "Un acte inadmissible"

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

Covid-19 : quand thés dansants et parties de belote virent aux clusters en Loire-Atlantique

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.