La poussette d'un enfant handicapé volée, sa mère lance un appel aux internautes

La poussette d'un enfant handicapé volée, sa mère lance un appel aux internautes

DirectLCI
SOCIÉTÉ - La poussette adaptée d'un enfant souffrant d'une maladie neurodégénérative a été volée il y a quelques jours, à Rouen. Ses parents sont en colère.

"Les voleurs ont amputé notre fils ! Ils lui ont enlevé sa dignité." Les parents du petit Enzo, 9 ans, ne décolèrent pas. En cause : le vol de la poussette adaptée dont leur fils, qui souffre d'une maladie rare, disposait pour pouvoir se déplacer dans les rues de Rouen, où vit la famille.


"Ils ont fracturé deux voitures, dont la nôtre. Ils ont cassé le siège auto, mais surtout ils ont emporté la poussette !", s'est indignée la mère de l'enfant auprès du site Paris-Normandie. Avant d'ajouter : "Pour la voiture, ce n’est pas grave, on fera réparer. Mais le vol de la poussette, c’est autre chose. Moralement, c’est très difficile. Nous essayons d’offrir à notre petit garçon une jolie vie pour le peu de temps qu’il restera sur cette terre."

"Si quelqu’un voit la poussette, merci d’entrer en contact avec nous"

Le jeune garçon souffre en effet d'une maladie rare, Sanfilippo de type A. Il s'agit d'une "maladie neurodégénérative pour laquelle l’espérance de vie se situe entre 8 et 15 ans", a assuré sa mère au quotidien. "La maladie entraîne une régression de ses acquis. Il y a un mois et demi, nous nous sommes équipés d’un siège auto et d’une poussette adaptée au handicap d’Enzo." Un équipement pour lequel la famille a déboursé 600 euros, le reste étant pris en charge par la Sécurité sociale.


Si un dépôt de plainte est prévu, la famille en appelle également aux habitants de Rouen. Un appel à témoins a été lancé sur les réseaux sociaux. "Si quelqu’un voit la poussette, merci d’entrer en contact avec nous. Peut-être les voleurs ont-ils joué avec, puis s’en sont débarrassés dans un coin, ou un talus...", a précisé la mère d'Enzo, qui a aussi créé une association pour soutenir le handicap de son fils. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter