La prime de 3000 euros pour les enseignants de certains quartiers populaires (sans doute) versée en septembre

La prime de 3000 euros pour les enseignants de certains quartiers populaires (sans doute) versée en septembre
SOCIÉTÉ

COUP DE POUCE - La prime promise aux enseignants des collèges et écoles considérés comme les plus prioritaires (REP+) devrait être versée à la rentrée 2018, selon les Echos. Les destinataires et les modes de versement restent cependant à préciser.

Les premiers versements sont envisagés en septembre. La prime de 3000 euros promise aux enseignants des quartiers difficiles par Emmanuel Macron, pendant la campagne présidentielle, pourrait devenir réalité à la rentrée 2018. C'est ce que le ministère de l'Education nationale laisse entendre à nos confrères des Echos samedi 2 juin 2018. "L'objectif est bien qu'on ait quelque chose qui commence en septembre", leur affirme une source ministérielle.

Lire aussi

Des discussions avec les syndicats portant notamment sur ce sujet doivent en tout cas s'ouvrir "dans les quinze jours à venir". Et cette prime pour l'éducation prioritaire sera le premier sujet abordé, toujours selon le quotidien. Concrètement, son montant est connu mais ses destinataires et son mode de versement restent à préciser. Voici ce que l'on sait déjà du dispositif. 

Les établissements visés : ceux du réseau REP+

La prime doit concerner les enseignants des 240 écoles et collèges des réseaux d'éducation prioritaire renforcés (REP+). Le but étant d'attirer "des profils variés et des équipes stables" au sein des établissements en difficulté, avait avancé en novembre, dans une interview au Parisien, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer. 

En vidéo

Immersion dans une classe de CP à 12 élèves

Le flou demeure en revanche concernant les personnels qui bénéficieront de ce coup de pouce financier. Difficile en effet de savoir à ce stade si les seuls enseignants y auront droit ou si le dispositif sera étendu aux psychologues, conseillers principaux d'éducation ou aux personnels administratifs. 

Le montant prévu : 3000 euros nets

Les 3000 euros nets évoqués pendant la campagne présidentielle devraient être confirmés. Cette somme viendrait alors s'ajouter à une indemnité annuelle de 2312 euros créée il y a trois ans.  Quant à son mode de versement, il reste à définir. S'agira-t-il d'une prime mensualisée ou non ? Sera-t-elle renouvelée chaque année ou étalée sur le quinquennat ? Ces questions ne semblent pas encore tranchées pour l'heure. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent