La suppression des sections européennes, une mauvaise idée ?

SOCIÉTÉ

Toute L'info sur

Ce qui change à la rentrée

En 1992, François Mitterrand et Helmut Kohl inauguraient la toute première section européenne. Dans ces classes, les élèves apprennent les langues vivantes de manière intensive. 24 ans après, Jack Lang, le père de ce dispositif, regrette sa suppression au collège. Selon lui, ces classes européennes sont "une excellente manière d'assurer une forme de démocratisation ". Quant aux classes bilangues, qui permettent d'apprendre une deuxième langue dès la sixième, elles sont finalement maintenues, mais moins nombreuses. Un tiers d'entre elles vont être supprimées pour cette rentrée.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter