La Tour Eiffel se prépare pour le plus grand lifting de son histoire

La Tour Eiffel se prépare pour le plus grand lifting de son histoire

SOCIÉTÉ
DirectLCI
TRAVAUX - Le monument payant le plus visité du monde va recevoir une nouvelle couche de peinture, comme tous les 7 ans. Sauf que, cette fois, les précédentes strates doivent être décapées. La raison ? Elles contiennent du plomb. Le chantier s'annonce déjà compliqué.

Pour ses 130 ans, la Tour Eiffel va avoir droit à son traditionnel coup de peinture. Mais l'opération, qui a lieu tous les 7 ans, sera cette fois particulièrement complexe. Les anciennes couches de peintures devront en effet être retirées du monument, sur quelque 10% de sa surface. Un décapage de 25.000 mètres carrés, soit l'équivalent de trois terrains de football.


Une difficulté supplémentaire promet d'ailleurs de compliquer le chantier : ces couches successives contiennent du plomb. "En plusieurs endroits, la peinture craquelle. Il ne servirait à rien de repeindre dessus, ça ne tiendrait pas", indique Alain Dumas, directeur travaux et maintenance technique de la Société d'exploitation de la Tour Eiffel (Sete), dans Le Parisien

En vidéo

ARCHIVES - La Tour Eiffel entame sa reconversion écologique

Des travaux d'octobre 2018 à fin 2021

Pour la première fois, les 19 strates qui ont recouvert la Tour Eiffel depuis 1889 vont devoir en partie être enlevées. L'opération va se concentrer sur le bas de la tour, entre le rez-de-chaussée et le premier étage, du côté des piliers Sud et Est, poursuit Le Parisien, précisant que les travaux dureront d'octobre 2018 à fin 2021 et devraient coûter 40 millions d'euros.


Mais au-delà du temps et de l'argent, ce décapage est aussi un enjeu... de poids. De fait, 60 tonnes de peinture doivent être appliquées sur le monument, dont la masse ne dois pas excéder 10.000 tonnes. Ce ravalement n'est donc pas qu'une question d'esthétique, car la résistance à la corrosion est essentielle à la durée de vie de l'édifice.

Comment l'exploitant de la Tour Eiffel compte s'y prendre pour décaper ces tonnes de peinture au plomb ? Alain Dumas a indiqué que de grandes bâches vont être posées sur le monument afin de confiner le chantier. Alors que l'édifice va rester ouvert pendant ces travaux, certains produits "sont susceptibles d’exposer les personnes aux poussières de plomb, et de provoquer chez eux des maladies graves", explique la Caisse régionale d’assurance maladie d’Ile-de-France (Cramif). 

Rouge en 1889, jaune-brun en 1907, et maintenant ?

À cette occasion, une réflexion sera également effectuée sur la couleur de la Tour Eiffel. Depuis 1968, elle est vêtue de "Brun Tour Eiffel", une couleur spécialement inventée pour elle. Mais le monument a connu d'autres couleurs : rouge en 1889, ocre en 1892, jaune en 1899, jaune-brun en 1907 et rouge-brun en 1954.

En vidéo

VIDÉO - Sécurité : à quoi va ressembler le mur de verre de la Tour Eiffel ?

Et ce n'est pas le seul chantier qui attend la Dame de fer. D'ici juillet 2018, elle sera entourée d'un mur de verre (voir la vidéo ci-dessus) de plus de mètres de haut pour plus de 6 centimètres d'épaisseur, afin de sécuriser le site, visité par 6,2 millions de touristes en 2017.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter