La tribune des people contre le Hollande-bashing... se fait basher sur les réseaux sociaux

La tribune des people contre le Hollande-bashing... se fait basher sur les réseaux sociaux

IL FAUT SAUVER LE SOLDAT HOLLANDE - La tribune de 60 personnalités pour dire "stop au Hollande-bashing", parue ce dimanche dans le JDD, suscite des rafales de commentaires sur les réseaux sociaux. Sauf que ce ne sont pas vraiment des compliments.

"Ahahahahahahaha" ; "bobos  bien pensants", "dentus" ; "gauche caviar" ; "du beau linge qui a l’indignation à géométrie variable" ; "des bobos richissimes qui nous donnent des leçons"… La tribune des personnalités contre le Hollande-bashing, publiée dimanche matin dans le JDD, fait bien parler d’elle… Mais peut-être pas dans le sens qu’en attendaient les personnalités qui se sont mobilisées. 

Dans cette tribune, signée par une cinquantaine d'artistes allant de Catherine Deneuve à Benjamin Biolay, en passant par Denis Podalydès ou Gérard Darmon, les artistes dénoncent l'"incroyable procès en illégitimité", ce "dénigrement permanent", dont François Hollande est victime. Bref, un "acharnement indigne", qui "entraîne le débat politique dans une dérive dangereuse pour la démocratie", estiment les artistes. Et ils tiennent à rappeler les mérites du président, et les actions entreprises : création de postes dans l’Education nationale, compte pénibilité, complémentaire santé, etc… 

Sur les réseaux sociaux, la tribune est abondamment commentée. Et il est dur, très dur de trouver une remarque positive sur cette tribune. 

Pour les pourfandeurs de cette tribune, ce texte n'a aucune utilité, à part donner des leçons, de la part de gens "favorisés et déconnectés". "Tribune à gerber", estime Olive dans les commentaires du post Facebook. "L'avis des journalistes, des artistes sur leurs copains politiques ne nous intéressent pas. Ils vivent dans des quartiers ou villes favorisés, leurs enfants fréquentent les grandes écoles et ils viennent donner des leçons a ceux qui ne partagent pas le même quotidien qu'eux".  "Stop à cette hypocrisie", abonde Maurice. "Il vaudrait mieux que ces artistes millionnaires, associés à la gauche caviar, continuent à nous distraire en démontrant leurs talents, que de vouloir nous donner des cours d'économie et de politique. Le peuple qui souffre n'a pas besoin de recevoir de leçons de morale de la part d'une élite qui ne connaît pas, et qui ne connaîtra jamais les fins de mois difficiles des plus démunis." Michel, lui, pense même que l’effet du texte sera nul, voire contre-productif : "Lamentable cette gauche caviar, bien loin des réalités quotidiennes des Français et de l'état du pays. Je ne suis pas sûr qu'elle lui rende vraiment service !"

Sur Twitter, le mot-dièse "HollandeBashing" est passé en tête des sujets évoqués, dimanche matin en France. Mais là encore, ce n’est pas vraiment pour envoyer des fleurs au président.  

Certains y voient juste un rouage de communication d'une opération bien huilée.

LCI a tout de même réussi à trouver LE commentaire positif, posté par un internaute, qui défend le président Hollande, envers et contre tous...

Ah et en fait non, l'internaute faisait de l'humour...

Une chose est sûre : en voulant contrer le Hollande bashing, les people ont pour l'instant remis une pièce dans la machine. Bon en même temps, le but est (partiellement) atteint : la tribune a fait parler d'elle... 

Lire aussi

    En vidéo

    VIDEO. Hollande-bashing : soixante-cinq artistes singnent une tribune pour dénoncer l'acharnement contre le président dela République

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    REVIVEZ - Marghe remporte "The Voice 2021"

    EN DIRECT - Israël/Palestine : plus de 150 morts depuis la reprise des violences, l'essentiel à Gaza

    Covid-19 : ces pays européens qui ont déjà assoupli les règles aux frontières pour les touristes

    Que devient Abi Bernadoth, le gagnant de "The Voice" ?

    Bigard, Lalanne et Chalençon, têtes de file d'une manifestation anti-masques à Lyon

    Lire et commenter

    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.