La vague de froid va-t-elle provoquer des pannes d'électricité ?

DirectLCI
METEO - Les températures vont chuter considérablement dès ce lundi, en particulier à partir de mardi. Un phénomène météo devrait provoquer des pics exceptionnels de consommation électrique. EDF et sa filiale RTE ont prévu un arsenal de mesures d'économies en cas de besoins exceptionnels.

-5°, -10° voire -15° ! La France va grelotter dans les prochains jours. Alors que le froid va arriver par le Nord-Est et s'installer pour plusieurs jours, Météo France prévoit une situation inédite depuis cinq ans. "Les températures minimales devraient s’échelonner entre -5 et -10°C, voire bien moins localement sur les sols enneigés et dans le Nord-Est, explique le service officiel de la météorologie et de la climatologie en France. De nombreuses régions, à l’exception des littoraux atlantiques et méditerranéens, connaîtront des journées sans dégel dès le mardi 17. Le vent de nord-est accentuera encore la sensation de froid. Cet épisode très hivernal devrait se poursuivre au moins jusqu’en fin de semaine. La dernière vague de froid significative sur l'Hexagone s'était produite en 2012 lors de la première quinzaine de février."

Conséquence de cette vague de froid annoncée, la consommation d'électricité va bondir dans les foyers français. EDF se prépare donc afin d'éviter toute pénurie et coupure. Joint par LCI, le gestionnaire du réseau de transport d'électricité (RTE), filiale d'EDF, confirme s’attendre à des sommets de consommation dans les prochains jours. Lundi, elle devrait par exemple atteindre 90.000 MW et pourrait frôler les 102.000 MW jeudi, un niveau exceptionnel atteint pour la dernière fois le 8 février 2012. 

En vidéo

Vague de froid en France : les températures n'ont pas été aussi basses depuis cinq ans

Mesures d'économie d'énergie en urgence

Si la situation de demande en électricité devait se tendre dans les prochains jours, RTE souligne qu'il ne manquerait pas d’activer les moyens d’économies d’énergie dont il dispose. Il va tout d'abord faire appel à la sobriété énergétique des Français (en leur demandant par exemple d'éteindre les appareils laissés en veille, qui représentent au total la consommation d'un réacteur nucléaire) et des entreprises. Certaines pourraient ainsi, moyennant finances, être invitées à fermer ponctuellement.


Techniquement, le gestionnaire du réseau peut surtout interrompre temporairement la consommation de 21 sites volontaires et particulièrement énergivores avec, à la clé, une économie de quelque 1500 MW. Dans un deuxième temps, RTE peut baisser la tension de 5% sans couper l’alimentation électrique des Français, économisant ainsi 4.000 MW.  

En vidéo

Vague de froid : comprendre le risque de pénurie d'électricité

Les bons gestes à adopter

Débrancher les appareils en veille, Reporter l'usage de la machine à laver ou du lave-vaisselle... de petits gestes sont conseillés par les fournisseurs d'énergie pour économiser les gigawatts lors des heures pleines (le matin jusqu'à 13h et en fin de journée, de 18h à 22h). 

En vidéo

Electricité : les bons gestes à adopter pour réduire votre consommation

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter