La vidéo d'une association de défense des animaux fait scandale

La vidéo d'une association de défense des animaux fait scandale

DirectLCI
SPA-HARDCORE – Une vidéo tournée au cœur de Paris montre deux activistes d’une association de défense animale violenter un sans-abri afin de récupérer son chien. Leur président s'est déjà illustré par des propos anti-Roms.

La vidéo a été postée samedi 19 septembre sur Facebook et sur YouTube. C’est ce mercredi 23 septembre, en fin de journée, qu’elle est devenue virale. Les images, tournées dans le quartier central des Halles, à Paris, montrent deux activistes s’en prendre violemment à un sans-abri, et lui arracher des mains un chiot.

Sur ces images figure un membre de "Cause animale Nord", une association basée à Lille. Sur sa page Facebook, l'organisme se décrit comme agissant "pour la protection de la Faune sauvage et domestique". Son site Internet, quant à lui, annonce : "Abolition de toutes les formes de cruauté sur animaux".

"Le chiot était drogué"

Sur le papier, l’intention est louable. Sauf que suite à la publication de la vidéo, ils sont des milliers à s’insurger contre l’attaque gratuite du sans-abri. Une pétition "pour que le Tribunal de grande instance de Lille ouvre une enquête", lancée dans la soirée sur Change.org , a recueilli plus de 100.000 signatures en 24 heures.

Contacté par metronews, Anthony Blanchard, président de l'association et présent sur la vidéo – l'homme à la casquette blanche – se justifie : "En marge d'une manifestation pour le droit des animaux qui se tenait à Paris, samedi 19 septembre, une dame est venue nous voir (la femme blonde sur la vidéo, ndlr). Elle nous a dit qu'un Rom mendiant avait un chiot drogué avec lui. J'ai constaté de moi-même que le chien n'était pas dans son état normal."

EN SAVOIR + >> Une enquête ouverte après les violences

"Les Roms mangent des chats"

Ne voulant pas préciser si le vétérinaire, consulté par la suite, a bien confirmé que le chien était drogué, Anthony poursuit : "C'est un fait que les Roms droguent leurs animaux et les vendent sur le trottoir. Certains mangent des chats." Il ajoute, dénonçant le montage orienté de la vidéo filmée par une tierce personne : "Ce que vous ne voyez pas, c'est qu'on a d'abord discuté avec cet homme, qui n'a pas pu nous présenter les papiers de l'animal. Puis il l'a pris contre lui, l'a serré dans ses bras et s'est roulé par terre."

EN SAVOIR + >> Quand l'extrême droite récupère la cause des animaux

Dès le lendemain de l'attaque, l'association postait, toujours sur sa page Facebook , une photo de la petite chienne en précisant qu'elle "avait très bien dormi" et que "ce matin, ce n'était plus la même puce". Un temps proposé à l'adoption, l'animal en est à présent retiré. "Il y aura des poursuites judiciaires, je reçois de nombreuses menaces de mort depuis aujourd'hui. Quant à ce monsieur mendiant, nous allons examiner sa situation de plus près."

Un passif anti-Rom

Reste que "Cause animale Nord" n'en est pas à sa première prise de position anti-Rom. En janvier 2013, Anthony Blanchard reproduisait sur sa page Facebook une lettre adressée au président de la République, précisant très clairement sa "honte d'être Français". Un post retiré depuis. Au téléphone, le président déclare "ne pas être raciste et effectuer tous les hivers des maraudes auprès des personnes dans le besoin, toutes origines confondues."

EN SAVOIR + >> L'association devrait rendre "très rapidement" l'animal à la police

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter