Lait infantile contaminé : Macron prévient que "si des sanctions doivent être prises, elles seront prises"

SANTÉ - Le président de la République est intervenu jeudi à la mi-journée sur l'affaire des produits Lactalis contaminés qui ont été vendus après le rappel demandé par le gouvernement. Il s'est voulu ferme en parlant de "sanctions" si nécessaires. Auparavant, Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie, avait annoncé 2.500 contrôles supplémentaires la semaine prochaine.

Après Leclerc mardi, plusieurs grands distributeurs ont annoncé mercredi chacun à leur tour avoir vendu des produits contenant du lait contaminé chez Lactalis et issus de lots rappelés par le gouvernement le 21 décembre dernier. De son côté, la Répression des fraudes a indiqué avoir procéder à plus de 2.500 contrôles partout en France pour vérifier que les produits avaient bien été retirés des rayons et des stocks. 


Face à l'ampleur de la polémique, Emmanuel Macron est monté lui-même au créneau jeudi à la mi-journée. Il a assuré que "des sanctions" seraient "prises" s'il s'avérait que "des pratiques inacceptables" avaient été commises. "Oui, l'Etat français est en mesure d'assurer la sécurité alimentaire", a en outre indiqué le chef de l'Etat.

L'urgence est le retrait effectif des circuits de distribution de tous les lots suspects de produits infantiles.Bruno Le Maire lors d'un point-presse.

Auparavant, Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie et des Finances, en charge du dossier, avait indiqué lors d'une conférence de presse que 91 points de vente sur les 2.500 contrôlés en France "contenaient des produits Lactalis qui auraient dû être retirés de la vente", soit "30 grandes surfaces, 44 pharmacies, 2 crèches, 12 hôpitaux et 3 grossistes".  Avant de faire le détail des deux enquêtes départementales et nationales, le ministre a dénoncé une "affaire grave, qui a donné lieu à des comportements inacceptables", pointant notamment du doigt la "défaillance" de Lactalis.

En vidéo

Bruno Le Maire : "Lactalis a été défaillante"

Bruno Le Maire a ensuite annoncé l'intensification des inspections avec la demande de 2.500 contrôles supplémentaires de la DGCCRF sur le plan national la semaine prochaine. "L'urgence est le retrait effectif des circuits de distribution de tous les lots suspects de produits infantiles" a-t-il martelé devant les journalistes.

En vidéo

Lactalis : Le Maire annonce des contrôles supplémentaires

"Je recevrai demain la direction de Lactalis" a également indiqué le ministre de l'Economie avant d'annoncer un point-presse du ministre de l'Agriculture à 18h30 ce jeudi. Les responsables de la grande distribution sont quant à eux convoqués ce jeudi soir par Bruno Le Maire. Dans le même temps, le groupe Casino a reconnu à son tour, par la voix de son porte-parole, avoir vendu 352 articles concernés par le rappel.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Lait infantile contaminé : Lactalis et la grande distribution face au scandale

Plus d'articles

Sur le même sujet