Lait infantile contaminé : "Plus aucune boîte produite dans l'usine de Craon ne doit être vendue", annonce Bruno Le Maire

SCANDALE - Alors qu'il recevait en début d'après-midi, ce vendredi, la direction de Lactalis pour lui demander des explications sur la gestion du scandale du lait infantile contaminé à la salmonelle, le ministre de l'Économie a élargi la campagne de rappel de produits du groupe laitier et fromager. Et Bruno Le Maire d'affirmer que tous le produits issus du site incriminé sont désormais interdits à la vente, quelle que soit leur date fabrication.

"Lactalis reprendra tous les produits de lait infantile fabriqués sur le site de Craon". Déjà très sévère dans les mots employés la veille, lors d'une précédente conférence de presse, à l'encontre de Lactalis mais aussi des différentes enseignes coupables d'avoir continué à vendre des produits pourtant censés être retirés du marché, Bruno Le Maire a poursuivit sa reprise en main de ce dossier délicat, qui s'apparente désormais à un scandale sanitaire.

L’urgence, c’est la sécurité sanitaire et la meilleure des garanties pour la sécurité sanitaire c’est de dire que plus une seule boîte fabriquée sur le site de Craon ne doit être en circulationBruno Le Maire

Ainsi, au sortir d'un entretien - que l'on imagine volontiers musclé, Bruno Le Maire ayant notamment demandé "plus de transparence" au PDG de Lactalis Emmanuel Besnier - avec la direction du premier groupe laitier et fromager mondial, le ministre de l'Economie et des Finances a précisé les mesures fortes qu'il comptait mettre immédiatement en place. Et tout en redisant qu'il n'était "pas certain" que des produits incriminés ne soient pas toujours présents dans les rayons des magasins ou des pharmacies, le ministre a ordonné que "plus aucune boîte de lait bébé produite dans l'usine de Craon ne doit être vendue". Et, ce, quelle que soit la date de fabrication de ces laits infantiles. 

Estimant  que "l’urgence, c’est la sécurité sanitaire et la meilleure des garanties pour la sécurité sanitaire c’est de dire que plus une seule boîte fabriquée sur le site de Craon ne doit être en circulation sur les circuits de consommation", il a ensuite conclu en expliquant que l'affaire était désormais "entre les mains de la justice".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Lait infantile contaminé : Lactalis et la grande distribution face au scandale

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter