Laurence Rossignol nouvelle cible de la Manif pour tous

Laurence Rossignol nouvelle cible de la Manif pour tous

DirectLCI
POLEMIQUE – A peine installée au secrétariat d'Etat à la famille et aux personnes âgées, Laurence Rossignol a déjà déclenché l'ire de nombreux mouvements conservateurs à l'instar de la Manif pour tous ou de Civitas. Son parcours militant et ses positions féministes dérangent.

A peine nommée et déjà critiquée. Quelques minutes après la nomination de Laurence Rossignol au secrétariat d'Etat à la famille , les fameux anti-mariage gay, qui ont depuis élargi leurs revendications pour s'attaquer à la prétendue "théorie du genre" , ont vigoureusement réagi sur internet pour dénoncer une "provocation". Certains n'ont pas hésité à relayer de fausses rumeurs sur l'ex-sénatrice de l'Oise. Mais que lui reprochent-t-ils ?

Choisie pour remplacer Dominique Bertinotti, Laurence Rossignol a un parcours militant qui ne plaît pas à tout le monde. Connue pour ses engagements féministes, cette ancienne vice-présidente du conseil régional de Picardie, secrétaire nationale du PS chargée de l'environnement ou encore porte-parole du parti, a notamment amendé un texte de loi sur l'IVG pour élargir le "délit d'entrave" (qui interdit aux anti-IVG de manifester aux abords des hôpitaux ou des centres d'avortement). Elle avait également été nommée rapporteure de la commission spéciale chargé d'examiner la proposition de loi pénalisant les clients de prostituées au Sénat.

Laurence Rossignol victime de l'intox des anti-"théorie du genre"

Plus que son parcours, c'est surtout une phrase prononcée dans l'émission de France 2, Ce soir ou jamais, le 5 avril 2013 , qui lui vaut les violentes critiques des mouvements conservateurs, du Printemps Français à la Manif pour tous en passant par le collectif traditionaliste Civitas. "Ne jamais oublier : 'Les enfants n’appartiennent pas à leurs parents, ils appartiennent à l’État'. Laurence Rossignol, sénatrice PS", ne cessent de rappeler par exemple les membres de la Manif pour tous sur Twitter.

La nouvelle secrétaire d'Etat à la famille est pourtant victime ici, d'une belle intox. Laurence Rossignol n'a en réalité jamais prononcé cette phrase, reprise aujourd'hui par les anti-"théorie du genre" et les instigateurs de la Journée du retrait de l'école. "Depuis la mise en ligne de la vidéo de l'émission, tout le monde peut constater qu'à aucun moment je ne dis que les enfants appartiennent à l'Etat, et que ceux qui m'attribuent ces propos mentent", s'était défendue en janvier dernier Laurence Rossignol à l'Express . En effet, le sujet du débat de l'émission dans lequel intervenait la socialiste abordait l'interdiction du foulard dans les écoles. Laurence Rossignol expliquait alors que la République se devait d'offrir aux enfants des lieux neutres, comme l'école, car "les enfants n'appartiennent pas à leurs parents". Jamais, elle n'a donc dit qu'ils "appartiennent à l'Etat".

Si Manuel Valls a évoqué lors de son discours de politique générale "un souhait d'apaisement", il est probable que ces différents mouvements ne laissent que peu de répit à Laurence Rossignol. "Nous sommes bien loin de la politique d’apaisement du Premier Ministre prônée dans son discours de politique générale", a déploré le député UMP Hervé Mariton à l'annonce de sa nomination. La nouvelle secrétaire d'Etat à la famille et aux personnes âgées a récupéré de nombreux dossiers sensibles à l'instar de ceux sur la PMA et la fin de vie. On peut s'attendre à ce que ses détracteurs, fidèles à leur slogan, ne "lâchent rien".

Plus d'articles

Sur le même sujet