Laurent Berger : "Il ne peut y avoir de réforme du ferroviaire sans les cheminots"

DirectLCI
Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, était l'invité de David Pujadas, ce jeudi 15 mars 2018.

Dans le cadre de la réforme de la SNCF, Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, a répondu aux questions de David Pujadas, ce jeudi 15 mars 2018. L'intersyndicale était en effet en réunion ce jeudi soir. À l'issue de celle-ci, les syndicats ont appelé à la grève reconductible de deux jours sur cinq à partir des 3 et 4 avril 2018, pour protester contre la réforme de la SNCF. La CFDT est-elle favorable à une grève dure ? Laurent Berger a alors rappelé "qu'il ne peut y avoir de réforme du ferroviaire sans les cheminots". "L'ambition pour nous, elle n'est pas d'abord de donner les conditions d'un conflit social, mais comment peut-on l'éviter", a-t-il expliqué. Puis, il a aussi souligné "qu'il y a encore du temps à la concertation... Si le gouvernement veut une réforme ferroviaire... Il faut investir durablement dans le ferroviaire et il faut le faire avec les cheminots, mais pas contre les cheminots. Pour cela, il lui reste 15 jours pour le faire, pour éviter un conflit dur que personne ne souhaite".

Du lundi au vendredi, à partir de 18h, David Pujadas apporte toute son expertise pour analyser l'actualité du jour avec pédagogie.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

24h Pujadas, l'info en questions

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter