L'autoroute bientôt moins chère pour les voitures qui polluent moins ?

L'autoroute bientôt moins chère pour les voitures qui polluent moins ?

ÉCOLOGIE - Le gouvernement envisage une tarification écologique en fonction du "niveau de pollution" des véhicules, selon le Journal du dimanche.

Et si, demain, on payait l'autoroute en fonction du degré de pollution émis par sa voiture ? C’est la dernière idée du gouvernement, qu'un bras de fer oppose actuellement aux sociétés d'autoroutes sur les tarifs des péages, selon le Journal du dimanche. Ces péages différenciés avantageraient les véhicules électriques et hybrides ainsi que les personnes pratiquant le covoiturage, affirme le JDD . A contrario, les plus polluants - comme les diesels - seraient davantage mis à contribution.

Sans nier le fait que l'Etat souhaite encourager l'utilisation de véhicules propres, le secrétaire d'Etat aux Transports, Alain Vidalies, a en revanche démenti dimanche midi sur iTELE que cela entraînerait une augmentation des tarifs pour les véhicules polluants. "Il y a des discussions et des propositions qui peuvent être faites sur des abaissements, des diminutions de tarifs pour les véhicules propres. Mais cela ne peut se traduire par le fait qu'il y aurait une pénalité ou une augmentation pour les véhicules diesel. Je pense qu'il y a là un raccourci qui ne repose sur aucun fondement", a-t-il déclaré.

La "rente” des autoroutes

Le nouveau projet de tarification écologique se révèle toutefois complexe à mettre en œuvre, souligne le journal. "L'identification des voitures aux péages pourrait passer par une vignette qui les classerait par niveau de pollution", écrit le JDD, qui précise que le dispositif doit encore être finalisé la semaine prochaine.

Les relations entre les sociétés concessionnaires d'autoroute (SCA) et le gouvernement se sont tendues dernièrement, surtout après la publication mi-septembre par l'Autorité de la concurrence d'un rapport dénonçant la "rente" de ces entreprises depuis la privatisation de 2006 , grâce à des péages augmentant plus vite que l'inflation. Le député PS Jean-Paul Chanteguet, rapporteur d'une mission d'information sur les autoroutes, a préconisé une "résiliation des contrats en cours" avec les SCA, évaluant le montant de l'indemnité de résiliation à "25 à 30 milliards d'euros".
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 60.000 nouveaux cas en 24 heures, record de la 5e vague

Si je ne fais pas ma 3e dose à temps, faut-il que je me refasse intégralement vacciné ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

Un Allemand tue sa famille avant de se suicider par peur d'être emprisonné après un pass sanitaire falsifié

VIDÉO - "Plus jamais ça" : l'émotion des parents de l'adolescente électrocutée dans son bain par son téléphone

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.