Le Bon Coin : des parents d'élèves passent une annonce pour recruter... un professeur !

Le Bon Coin : des parents d'élèves passent une annonce pour recruter... un professeur !

DirectLCI
PETITE ANNONCE – Des parents d'élèves d'un collège de Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir) ont posté une annonce sur le site Le Bon Coin afin de trouver un remplaçant à une enseignante de Français absente depuis le 10 mars. Une manière comme une autre de palier le non remplacement des professeurs.

Si l'annonce peut faire sourire, elle n'est en rien un canular. Excédés par l'absence d'un professeur de Français, des parents d'élèves d'un collège de Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir) ont décidé d'employer les grands moyens en postant une annonce sur Le Bon Coin  pour recruter un remplaçant.

Ainsi, l'association indépendante des parents d'élèves (AIPE) recherche un "professeur de français" pour le collège Louis Arsène Meunier au sein duquel ce remplaçant enseignerait dans des classes de 6ème, 5ème et 4ème, soit 19 heures par semaine. L'annonce précise que le poste à pourvoir est un CDD à temps plein et que le candidat doit avoir un niveau d'études de Bac+3.

"S'enchaîner aux grilles du collège"

Dans un entretien au quotidien local l'Echo Républicain , les présidente et secrétaire de l'association expliquent que l'enseignante de français non remplacée est malade depuis le 10 mars et que son arrêt est valable jusqu'au 25 avril. "Nous ne contestons pas cet arrêt, soulignent-elles, ce que nous ne comprenons pas, c'est qu'elle ne soit pas remplacée. Dans le secondaire, un enseignant doit être remplacé à partir de 15 jours d'arrêt".

Si la situation ne s'améliore pas, les parents d'élèves envisagent déjà d'autres formes de pression. "Nous nous sommes réunis jeudi soir pour réfléchir aux actions que nous allons mener… Peut-être faudra-t-il aller jusqu'à s'enchaîner aux grilles du collège", expliquent les présidente et secrétaire de l'association qui jugent cette situation "intolérable". Ces dernières ont d'ores et déjà envoyé des courriers notamment au maire de la ville ainsi qu'au secrétaire général de l'académie d'Orléans-Tours, fustigeant une Education nationale ne remplissant pas sa mission d'enseignement.

Plus d'articles

Lire et commenter