Le bordel, une piste vers le bonheur ?

SOCIÉTÉ
DirectLCI
VIDÉO - Après les intérieurs dignes des magazines de décoration, où tout est toujours à sa place, voici venue l'ère du bazar. A bas les contraintes ! C'est du moins ce que préconise Jennifer McCartney, l'auteure du joyeux livre De la joie d'être bordélique. Décryptage dans LCI Matin

Avec Jennifer Mc Cartney qui vient de sortir en France  De la joie d’être bordélique, le bazar a, de nouveau, le vent en poupe.  Après la tendance "on range tout" où les intérieurs doivent ressembler à ceux des magazines de déco sous peine d'être un looser, le bordel pourrait bien être ériger en art de vivre.  Et des études scientifiques lui donnent raison. Des chercheurs de Yale ont révélé récemment que la zone du cerveau associée à la douleur est stimulée quand on se débarrasse des objets du quotidien. Une étude menée en 2014 par une psychologue américaine démontre que les environnements chaotiques s'avèrent propices aux idées nouvelles. Sans compter qu’avoir à se rappeler où se trouve son ordi ou ses palmes stimule les neurones. 

Les Français adeptes du bazar ?

Bordélique ? Près d'un Français sur cinq reconnait l'être. À savoir que ces 22% en matière de rangement, se laissent aller jusqu’à ce que ce ne soit plus supportable. La grande majorité, trois Français sur quatre s'estiment organisés même s’ils pensent pouvoir faire mieux. Organisés et honnêtes. Quant aux très organisés, ils ne sont que 2% selon un sondage du site manomano.fr.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter