Le burkini banni des plages de Cannes pour "assurer la sécurité"

SOCIÉTÉ
POLEMIQUE - Fin juillet, le maire LR de Cannes, David Lisnard, a pris un arrêté municipal interdisant l'accès aux plages de la ville "à toute personne n'ayant pas une tenue correcte, respectueuse des bonnes mœurs et de la laïcité".

Le port du burkini est désormais passible d'une amende à Cannes. Le maire LR de la commune des Alpes-Maritimes, David Lisnard, a interdit par arrêté le port "d'une tenue de plage manifestant de manière ostentatoire une appartenance religieuse" le 28 juillet dernier. 

Voici ce que dit l'article 1 de cet arrêté municipal, pris quinze jours après l'attentat de Nice : "L'accès aux plages et à la baignade sur la commune de Cannes sont interdits (...) jusqu'au 31 août, à toute personne n'ayant pas une tenue correcte, respectueuse des bonnes mœurs et de la laïcité respectant les règles d'hygiène et de sécurité des baignades".

Lisnard a pris cet arrêté "pour assurer la sécurité" de Cannes

Contacté par Nice-Matin , qui révèle l'information ce jeudi, David Lisnard esquive. "Je n'ai ni le temps, ni l'envie de polémiquer. J'ai pris cet arrêté parmi tant d'autres pour assurer la sécurité de ma ville dans un contexte d'état d'urgence", se justifie-t-il.

Cette décision a provoqué une levée de boucliers sur Twitter. Feiza Ben Mohamed, la porte-parole et secrétaire générale de la Fédération des musulmans du sud, a dénoncé la surenchère "islamophobe" de David Lisnard, qui détourne, selon elle, l'esprit de la "laïcité". A Cannes, a-t-elle regretté, "les femmes voilées , les juifs en Kippa et les bonnes sœurs n'ont plus le droit de se montrer sur la plage".

Cet arrêté a été signé après la polémique née autour de la "journée burkini", que voulait organiser une association au parc aquatique Speedwater Park, aux Pennes-Mirabeau. Face au tollé suscité par cette initiative, la demande avait fini par être rejetée par le parc de loisirs et par la commune des Bouches-du-Rhône.

A LIRE AUSSI >>  Marks & Spencer, Uniqlo… : ces marques qui se lancent sur le marché de la mode islamique

Sur le même sujet

Lire et commenter