Le cadeau inespéré des soignants de l'hôpital de Roubaix

Le cadeau inespéré des soignants de l'hôpital de Roubaix

BELLE HISTOIRE - Ayant fait de bonnes affaires, une entreprise de jeux vidéo du Nord de la France a décidé de faire don de 500 000 euros à l'hôpital de Roubaix et ses salariés. Un don sous forme de chèques cadeaux à dépenser dans les commerces de la ville, afin que tout le monde en profite.

C'est un très beau cadeau de Noël pour les 3 328 salariés de l'hôpital de Roubaix (Nord). Personnel soignant, agents d'accueil, agents d'entretien... tous sans exception vont recevoir 150 euros de chèque-cadeau. Une surprise qui donne le sourire à quelques jours des fêtes. Le bon samaritain qui a souhaité rester discret, est une entreprise roubaisienne spécialisée dans les jeux vidéo. Son chiffre d'affaires a grimpé en flèche en raison du confinement. Alors son patron a vite décidé de faire un don global de 500 000 euros au personnel de l'hôpital, en première ligne dans la lutte contre le coronavirus.

Toute l'info sur

Le 13h

La deuxième vague à Roubaix a été très douloureuse. Alors ce geste va permettre de passer les fêtes plus sereinement. Ces bons de cadeau sont valables dans près de 200 boutiques de la ville, mais aussi dans des lieux de culture, comme les musées. L'objectif : soutenir le commerce roubaisien. Un cercle vertueux à l'échelle d'une ville qui a longtemps été l'une des plus touchées dans l'Hexagone par le Covid-19. L'hôpital de Roubaix est encore sous tension, mais son personnel fait face, encore et toujours, soutenu par cette belle solidarité.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO - Moins cher qu'un Ehpad : ces Français passent leur retraite dans un 4 étoiles en Tunisie

Reconfinement : Emmanuel Macron temporise, les scénarios des prochains jours

EN DIRECT - Covid-19 : le seuil des 3000 malades en réanimation à nouveau franchi ce lundi

Maintien des écoles ouvertes, vacances scolaires... Les réponses de Jean-Michel Blanquer sur LCI

Écoles ouvertes, vacances : Jean-Michel Blanquer défend le statu quo

Lire et commenter