"Le cap des 70 millions d'habitants pourrait être franchi en France un peu après 2025"

SOCIÉTÉ

INTERVIEW – La France compte 66,3 millions d'habitants en 1er janvier 2015, selon l'estimation fournie mardi par l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). Fabrice Lenglart, directeur des statistiques démographiques et sociales à l'Insee, décrypte pour metronews les nouveaux chiffres de la situation démographique du pays.

La France compte 66,3 millions d'habitants, soient 300.000 de plus que l'an dernier. Peut-on dire que la démographie nationale est en bonne santé ?
Oui ! Avec l'allongement de l'espérance de vie et le fait que les premières générations du baby-boom ont, depuis plusieurs années, dépassé les 65 ans, notre pyramide des âges vieillit par le haut. Mais elle ne le fait pas par le bas : année après année, on constate que le nombre de naissances, établi à 820.000 en 2014, reste important. C'est grâce à notre taux de fécondité de deux enfants par femme, le plus élevé parmi les pays européens avec l'Irlande. Mais pas seulement. Si la population augmente, c'est bien le fait qu'aujourd'hui en France, les mères en âge de procréer sont nombreuses puisqu'elles sont les descendantes de la génération du baby-boom.

LIRE AUSSI >> Insee : les dix chiffres à retenir sur la population française

Quand franchira-t-on la barre des 70 millions d'habitants ?
Les projections laissent penser que la croissance de la population continuera à progresser de 250.000 à 300.000 personnes par an, même si le nombre de décès aura tendance à augmenter au fur et à mesure que les premières générations du baby-boom avanceront en âge. Le cap des 70 millions d'habitants pourrait être franchi en France un peu après 2025.

On se rapproche de l'Allemagne, mais le Royaume-Uni nous talonne en nombre d'habitants...
Je disais que le vieillissement de notre population se fait par le haut et non par le bas. C'est une des différences avec l'Allemagne, où le taux de fécondité est largement inférieur, puisqu'il est en-dessous de la moyenne de 1,58 enfant par femme des pays de l'Union européenne. Ceci dit, si la population allemande a eu tendance à décroître ces dernières années, ce n'est plus vraiment le cas désormais car ils ont un solde migratoire plus important qu'en France. Le Royaume-Uni, lui, bénéficie d'une dynamique comparable à la nôtre, voire un peu plus forte car ils ont eux-aussi un solde migratoire plus élevé.

Le nombre de mariages est en très légère hausse cette année...
Oui, cela s'explique par les 10.000 mariages de même sexe qui ont été célébrés en 2014, et qui représentent 4% des mariages totaux. On en avait eu moins en 2013, 7.500, mais c'était seulement sur huit mois puisque la loi sur le mariage pour tous n'avait été promulguée qu'en mai. A noter que l'on constate un rééquilibrage du profil des mariés, puisque aujourd'hui 54% des mariages sont le fait des hommes, contre  59 % en 2013. Beaucoup de communes ont déjà célébré des mariages de personnes de même sexe : nous en avons comptabilisé 6.000  depuis l'entrée en vigueur de la loi.

Lire et commenter