"Accompagnement des personnes à tendance homosexuelle" : le diocèse de Bayonne repousse ses réunions controversées

"Accompagnement des personnes à tendance homosexuelle" : le diocèse de Bayonne repousse ses réunions controversées
SOCIÉTÉ
DirectLCI
POLÉMIQUE - Prévues les 7 et 8 mars à Bayonne et Pau, les "réunions d’information sur l’accompagnement pastoral et spirituel des personnes à tendance homosexuelle" ont été repoussées jusqu'à nouvel ordre par le diocèse de Bayonne, après les critiques d'associations LGBT.

Le diocèse de Bayonne a annoncé, dans un communiqué publié le 3 mars, le report des "réunions d'information sur l'accompagnement pastoral et spirituel des personnes à tendance homosexuelle", censées être organisées les 7 et 8 mars à Bayonne et Pau.


"Compte tenu des remous médiatiques qui ont entouré cette annonce et des malentendus ou des tensions qui en ont découlé, nous préférons surseoir à l'organisation de ces deux réunions", peut-on lire dans le communiqué. Plusieurs associations de défense des LGBT, comme Les Bascos ou SOS Homophobie, avaient dénoncé la tenue de ces réunions, qui devaient être animées par l'abbé Louis-Marie Guitton et organisées en lien avec un groupe catholique ultra-conservateur Courage, qui défend la chasteté pour les homosexuels.

"Ces conférences sont dangereuses. La clef de voûte du discours de l'abbé Guitton est que l'homosexualité est une déviance", avait alors affirmé le président de Les Bascos, Benat Gachen. Quant à l'association SOS Homophobie, elle affirmait que "l'association Courage (...) fait l'objet de plusieurs plaintes aux États-Unis où elle organise des 'thérapies de guérison' de l'homosexualité."

Pour le diocèse, les critiques proviennent d'une "conception erronée de la laïcité"

Dans son communiqué, le diocèse répond à ces critiques : "Nous déplorons cependant qu'au nom d'une conception erronée de la laïcité, certains groupes puissent contester à l'Église le droit et la liberté de prendre les initiatives qui font partie de sa mission pastorale : aider tous ses fidèles, quels qu'ils soient, à suivre le Christ, dans le plus grand respect de leur liberté.  

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter